Vaccination obligatoire et droits des citoyens à choisir son vaccin expérimental

La vaccination obligatoire nous pend au nez. Ils vont contourner la disposition de droit à chacun de disposer de son corps pour raison de “force majeure dans un cadre de santé pour le bien collectif” et j’ajouterais “raison économique”. Des citoyens s’étant opposés à la vaccination ont été déboutés par la cours européenne.

Du coup, je pose une réflexion ici pour préparer ce qui va nous arriver.
Et j’aimerais votre avis.

Être obligé de faire un vaccin pour une maladie qui se soigne dans 99% des cas, c’est vraiment tordu mais je trouve que c’est encore plus insupportable de devoir se faire vacciner avec un vaccin expérimental qui ne fait pas ses preuves, voir qui peut être à l’origine de variants, c’est trop tôt pour le dire mais c’est une probabilité que personne ne peut écarter aujourd’hui. En tout cas ce vaccin semble avoir un effet négatif, pas mal de personnes asymptomatiques soudainement dérivent vers des complications sous quinzaine, ce qui n’est pas anodin. De plus, nous pouvons être objecteur de conscience sur le manque de recul que nous avons sur les vaccins de type ARN, nous avons le droit de ne pas vouloir de cette technologie quand d’autres existent.

En cela, il me semble que tout citoyen devrait pouvoir choisir lui même a minima lequel des nombreux vaccins en ligue expérimentale, il souhaite se voir administré. Et non pas qu’'on lui en impose un.

Ne devrions-nous pas lancer une pétition afin de contraindre l’État, en l’occurrence le Ministère de la Santé, de :

  • permettre au moins que l’on puisse se faire vacciner avec le vaccin que l’on a sciemment choisi
  • permettre à chacun de passer par son médecin ou le labo de son choix qui via le secret médical anonymisera la remontée des exigences de chacun en lots
  • que l’État commande les doses de chaque vaccin en conséquence et les dispatche aux médecins/labos qui en font la demande

Cela me parait une demande raisonnable, minimale, sans laquelle personne ne peut être contraint de se faire vacciner par un vaccin qui serait décidé par l’État seul dans la mesure où ce même vaccin n’a pas prouvé son efficacité, n’est pas un vaccin puisqu’il n’empêche pas de contracter la maladie ni même de la transmettre, et où notre confiance en matière de décideurs est érodée.

Si nous devons être des cobayes, on aimerait bien choisir au moins notre vaccin.

Je préfèrerais ne pas me faire vacciner pour une maladie que j’ai réussi à soigner moi-même naturellement en 10j sans même ressentir l’effet d’une grippe.

A se rendre à l’évidence, on aura beau résister, nous devons quand même envisager le pire : que cette obligation de vienne réelle.

Si nous devions être contraints par la loi ou par tant de restrictions sur nos libertés que cela deviendrait intenable, ne devrions-nous pas au moins préparer ce terrain là : celui du choix. C’est, il me semble un terrain que personne ne peut refuser légalement.

Qu’en pensez-vous ?