Une pétition de pollinis

Stop au forçage génétique
Les nouvelles techniques d’édition du génome donnent la possibilité aux firmes qui les maîtrisent de modifier et breveter les abeilles, les bourdons, les papillons et un grand nombre d’organismes sauvages, directement dans leur milieu naturel.
Alors que les producteurs de ces nouveaux OGM tentent d’assouplir les législations européenne et internationale afin de disséminer ces modifications génétiques directement dans la nature, de nombreuses organisations non-gouvernementales, dont POLLINIS, s’inquiètent des risques environnementaux, alimentaires, économiques, éthiques et sociaux, et tentent d’alerter l’opinion publique sur ce sujet fondamental pour l’avenir du vivant.

1 « J'aime »

Merci @valpap74 pour le lien…le sujet est ancien - 22 avril - je n’en prends connaissance qu’aujourd’hui…mais l’appel reste pertinent…à suivre de près sur le Forum. Si des spécialistes de la question peuvent intervenir sur ce post ce serait utile au regard des périls (migrations forcées, diminution de la diversité du monde vivant, crise de gouvernance). @valpap74 peut-être es-tu de ceux-là ?

Grâce à de nouvelles techniques d’ingénierie génétique telles que CRISPR/Cas9, des techniques dites de ”forçage génétique“ ont été mises au point ces dernières années pour permettre aux humains de disséminer de nouveaux gènes dans le génome de populations animales sauvages. Le forçage génétique permet de ”forcer“ l’héritage des gènes nouvellement introduits chez tous les descendants, même si cela réduit les chances de survie de l’espèce concernée. Dans le cas le plus extrême, la technologie du forçage génétique pourrait conduire une espèce entière à l‘extinction ou remplacer les populations sauvages par des organismes génétiquement modifiés.