Un opposant au pass sanitaire et à l’obligation vaccinale (mais pas que…) s’interroge?

Je me suis inscrit sur ce forum, je pense comme la plupart d’entre vous, car j’étais révolté par la dictature sanitaire mise en place et qui devenait de semaine en semaine une dictature tout court. Á titre personnel, étant impacté professionnellement par le contexte sanitaire concernant le secteur de l’audiovisuel, je me suis décidé – à la fois comme citoyen mais aussi comme passeur d’images et de mots (je suis cinéaste) - à “prendre le pouls” des hommes et des femmes de ce pays s’opposant aux vaccins. Ma présence parmi vous m’a permis cela.

Je suis donc parti du principe que le “choix éclairé”, droit fondamental habituellement cité par le législateur faisait aujourd’hui défaut - tout autant que le concept de l’éthique et du consentement - dans la décision d’accepter la vaccination ou de la refuser (qui de facto met les opposants aux vaccins hors-la-loi).

Vous lisant après m’être inscrit sur le forum, je me suis posé les questions suivantes : Comment est impactée la vie professionnelle et familiale des opposants au pass sanitaire ? Comment s’organise la résistance ? Peut-on mettre en œuvre – au-delà de l’opposition au pass sanitaire et à l’obligation vaccinale - un mode d’action novateur qui prendrait en compte [sans échelle de valeur] l’éthique, l’économique, le social, la recherche indispensable d’une liberté “numérique”, l’enseignement, le spirituel, le religieux, la science, l’environnement, l’art (et d’autres domaines…) en les corrélant avec la ferme intention d’en faire des piliers d’un Nouveau Monde et en posant comme postulat de départ que si un seul d’entre eux ne faisait pas partie de ce grand projet alors il serait le “chaînon manquant” dont l’absence mettrait en péril l’équilibre de la structure architectonique imaginée, rêvée et à construire.

Deux mois plus tard, je perçois chez nombre de contributeurs le besoin fort compréhensible de nourrir le forum d’informations factuelles qui corroborent nos certitudes quant à la manipulation de la population bien au-delà de l’obligation vaccinale et nous y apportons les preuves que nous sommes en présence (comme l’a très justement dit @pvincent974 et en prolongeant son propos) de l’inoculation dans nos corps, et cela à l’échelle mondiale, d’un antivirus qui fonctionnerait tels ceux utilisés en informatique avec des mises à jour périodiques sans que l’on ait notre mot à dire mais surtout sans que nous puissions refuser ces mises à jour puisqu’à terme notre espérance de vie sera liée à ces derniers (par une compilation des mises à jour – les vaccins-tout-en-un - voire à une interdiction d’accès, totale ou partielle, aux soins selon notre bonne ou moins bonne volonté de collaborer avec les gouvernements en place quels qu’ils soient).

Mais je m’interroge sur l’absence de vision commune, ou tout au moins complémentaire, sur le Nouveau Monde à bâtir. L’art - qui est un indicateur très intéressant sur les capacités démocratiques d’une société donnée – est absent des discussions ; sur le forum, le spirituel et le religieux sont clivants ou minorés comme dans le monde que nous voulons transformer ; l’enseignement alternatif était présent pendant quelques temps puis s’est étiolé au fur et à mesure ; l’asservissement numérique est peu combattu dans les faits malgré la volonté de chacun et la présence de contributeurs (je pense à @djang ) particulièrement compétents et informés sur le sujet.

J’ai souhaité vous rejoindre ici comme citoyen et en tant qu’homme affranchi mais aussi comme artiste libre car je pense que l’art [celui qui est détaché de toute tutelle financière ou étatique…ce qui est mon cas] est une des seules activités où même privés de nos droits de citoyens et/ou d’individus en tant que tels nous pouvons témoigner pour aujourd’hui et pour les temps futurs (les livres, les films, la peinture, etc. sont, même en cas d’autodafés et de destructions, les traces qui montreront qu’un autre avenir est possible pour les générations futures). Malheureusement au sein des pays dits démocratiques, notre rôle s’arrête là ; c’est au peuple de s’unir et d’avoir cette indispensable « vision commune » et de la concrétiser.

Si vous répondez à mon interrogation, ce dont je vous saurais gré, faites-le de manière constructive et bienveillante sinon, cela n’aura aucune utilité. Si vous avez seulement consulté ce sujet, merci de m’avoir lu…

14 « J'aime »

Je ne peux répondre à ton interrogation car je ne l’ai même pas vu.
Par contre j’ai une interrogation pour toi, quand tu dit

en tant qu’homme affranchi mais aussi comme artiste libre car je pense que l’art [celui qui est détaché de toute tutelle financière ou étatique…ce qui est mon cas]

je suis fort curieux de connaître ta recette miracle. Tu ne vends pas tes oeuvres ou ton temps de travail donc ?

@djang quand je précise : “art détaché de toute tutelle financière ou étatique” [tutelle => état de dépendance d’une personne ou d’une structure soumise à une surveillance contraignante] il s’agit, non pas de l’indépendance financière et de la gratuité, mais de la non-présence du circuit de production classique (producteurs commerciaux et bailleurs de fonds de l’industrie de la conception et de la fabrication des œuvres audiovisuelles – ils sont aujourd’hui les acteurs traditionnels et dominants de l’économie de la production et de la diffusion des médias audiovisuels) et d’un fonctionnement qui exclut les investissements capitalistiques. Je possède ma propre société de production, indépendante et à participation libre dans le respect d’une charte (trop spécifique à ma profession pour la détailler ici) où les valeurs que je défends sont la pierre d’angle [suite à l’autocratie macronienne, cette charte est en cours de réécriture]. Ma société de production fonctionne en tant qu’écosystème artisanal et dynamique (ce qui est une manière de diminuer le coût des films, donc de s’assurer une plus grande liberté de manœuvre filmique et une réactivité accrue dans le processus de création – son synchrone, montage, dérushage…). Effectivement, il n’y a pas de recette miracle, juste la tentative et le désir d’entreprendre autrement ; le fait d’avoir pratiqué l’autogestion lorsque j’étais jeune cinéaste m’a beaucoup aidé pour cela.

4 « J'aime »

D’accord et bien c’est super tout ça. C’est un peu ce à quoi beaucoup aspire mais qui est si difficile à obtenir. Tu as bien de la chance. C’est aussi mon objectif avec ma micro-entreprise de formation à long terme.

suite à l’autocratie macronienne

Je n’ai pas assez réagit suite à ce type de remarque mais je le fait ici. Je pense que ce type de formule est dangereuse dans le sens ou elle met l’accent sur Macron qui à mon avis n’est qu’un avatar du néocapitalisme, réel cancer de notre monde. Il ne faut pas oublier que Macron si malfaisant et méprisant envers les pauvres soit-il, ne fait qu’obéir à se maîtres qui l’ont placé où il est.

Ces oligarques peuvent changer d’avis et décider que Macron ne défend plus leur intérêt ou trouver une autre personne qui fera mieux l’affaire, quelqu’un par exemple qui défend l’écologie capitaliste (suivez mon regard).

6 « J'aime »

…heureusement, ce n’est pas uniquement de la chance - certes, lorsqu’elle se présente, il faut l’accueillir, personnellement je l’appelle “providence”. Mais il s’agit davantage du résultat d’un parcours professionnel dans le “monde de l’art” semé d’embûches et d’“emmerdes” mais aussi de de belles rencontres avec des confrères intègres…et de nombreux combats. Et depuis quelques années, le refus des compromissions a fini par porter ses fruits, même si tout n’est pas simple. Mais, j’ai roulé ma bosse depuis plusieurs décennies…ça aide ! D’expérience, la ténacité, l’exigence éthique et technique dans son domaine d’activité [les concessions et les compromis sont à long terme préjudiciables - Ce qui n’empêche pas l’écoute bienveillante et les réajustements qui peuvent s’opérer] ne sont pas un gage de réussite financière mais elles assoient notre légitimité au fil de l’eau et in fine nous rendent crédibles et fiables sur le long terme ; c’est alors qu’on s’aperçoit avoir été des vigies et que désormais nous devenons des interlocuteurs “créateurs de valeurs humanistes” pour paraphraser une certaine glose. Et plus certainement – c’est ce qu’il m’est arrivé - nous devenons des porteurs d’une vision différente de notre métier (en ce sens, le cinéma indépendant allemand des années ‘70 m’a beaucoup inspiré, surtout le “Filmverlag der Autoren”, sous le modèle d’une coopérative et la Tango-Film de R.W .Fassbinder) et me concernant, mon “écosystème” a fini par faire sens et il est devenu réalité.

Quoi qu’il en soit, je te souhaite le meilleur pour ta création de micro-entreprise :slight_smile:

Concernant, la seconde partie, tu as raison et je n’ignore pas la réalité de ce néocapitalisme métastasant les organes démocratiques. C’est juste que je fais de Macron une affaire personnelle :wink: qu’il me plaît de relier aux diatribes de Victor Hugo à l’endroit de Napoléon III qu’il nommait “Napoléon le Petit” et dont “Histoire d’un crime” est une charge impitoyable. Ceci étant dit, il est nécessaire, effectivement, de rappeler la présence oligarchique du pouvoir néocapitaliste.

3 « J'aime »

Bonjour
Dans une semaine, je serai certainement licencié de mon poste d’éducateur sportif …
j’enseigne dans la structure associative depuis 1994 …
j’ai “un temps partiel mensuel” de 30 Heures …
Le “motif” sur la lettre de la convocation à l’entretien préalable:
1er paragraphe - nous vous informons que nous sommes envisagés à votre égard une mesure de licenciement
2 et 3 paragraphe - “blabla” sur les obligations pour “respecter” les articles du “DROIT DU TRAVAIL” / date / heure / lieu / AVEC qui / “être accompagné” …
tout en précisant “pour un entretien sur cette éventuelle mesure”
4 paragraphe - “compte tenu des faits graves qui vous sont reprochés, nous vous confirmons par la présente la mise à pied conservatoire qui vous a été notifié verbalement ce jour pour la durée de cette procédure”

Tout comme au “festival d’Avignon” … “CA” c’est le “IN” … et il y a le “OFF” ! ! ! …
Le “IN”:

  • Je refuse de me faire vacciner
  • Je demande une “prise en charge” de l’association concernant les tests PCR du 15/10 au 15/11 … soit 5 tests à financer ( sub exeptionnelle et/ou partenariats à solliciter )
  • Je me teste ( “négatif” ) 2 fois par semaine
  • les dirigeants de la section ont peur : SI ton test est “positif” le club va fermer …

JE “respecte” LA LOI mais “on” m’interdit d’enseigner …

Le “OFF”:

  • J’ai demandé au député et au conseiller départemental qu’ils viennent “faire de la diplomatie” auprès du “maréchal/président” …
  • le conseiller me dit “c’est toi qui s’est mis dans cette situation”
  • Un “conseiller” du député m’a dit “c’est à cause des NON-vaccinés que la pandémie n’est pas éradiquée”

C’EST DIRE si cette situation “démocratique” ne sera pas “réglée” simplement en allant voter pour un GUIGUI ou une marionnette …

Côté Prud’hommes:

  1. La loi lui “interdit” … ET POURTANT … il peut vous licencier …
  2. “Charge” à vous de faire valoir vos droits QUAND il vous aura licencié …

donc “VIVE l’Etat de droit” ! ! ! … OU PAS ! ! ! …

6 « J'aime »

Ola tt le.monde.
Je suis d accord pour l art, comme l humour nous en avons bien besoin.
Pour l instant je suis suspendue…question emploi…
J utilise mon temps pour remettre de l ordre dans le petit potager… (je prévois des temps difficiles cet hiver sans revenus… )
Et je contemple la nature si douce.
Je me ressource en même temps.
Peut être que je me remettrai à peindre des tableaux…
Cette césure, je me dois de la mettre à profits,
Aller aux champignons…
Repeindre les volets…aider autour de moi.
Bien d autres ont vécu et vivent des temps plus difficiles que le mien, je m inspire d eux…
Et je garde confiance.
Ton message me fait chaud au cœur parce qu en effet il ns faut reconstruire autrement ce qui n a pas abouti…
En se changeant soi même ( clin d œil à la vidéo postée
par @marie-jeanne.delagou ) nous pourrons changer … un … peu le reste… et si chacun change un peu le reste ça pourrait faire beaucoup :slight_smile:
:sun_with_face:

5 « J'aime »

connaissez-vous le CNT Comité National de Transition? Je pense que vous y trouverez réponse à certaines de nos interrogations

1 « J'aime »

Ton discours est trés lucide.

Malheureusement, actuellement, que voit-on? Des gens qui marchent dans les manifs en criant des sloggans négatifs à l’égard d’un pouvoir qui s’en moque totalement.

Il faudrait que les gens comprennent que ce n’est pas avec des mots négatifs que l’on va avancer, ils ne font que créer des égrégores négatifs et on tourne en boucle.

Certains se disent éveillés alors qu’ils ne réagissent que parce que l’état les prive de ce qu’ils ont l’habitude d’avoir ou de faire.

Se réveiller c’est comprendre le monde dans lequel nous vivons, pourquoi et comment on en est arrivé là , tout ce qui s’est passé au niveau historique, politique, économique…

Se réveiller, c’est essayé de réflechir pour s’en sortir, c’est créer une autre société plus juste dans l’air du temps

Se réveiller c’est regarder l’autre, non pas en ennemi, comme on nous l’a appris, mais comme un autre soi -même.

Se réveiller c’est de faire tomber les murs plutôt que d’en monter.

Et, avec un petit brin de spiritualité, je terminerais en disant, que nous sommes tous des étincelles divines.

8 « J'aime »

@Maikoro n’est-ce pas plutôt le Conseil National de Transition (CNT) ?

1 « J'aime »

bien sur; vous connaissiez?

oui, je connais

y trouvez vous des réponses?

Les manif ou plutôt rassemblements sont aussi des moments de rencontres et d’échanges pour les personnes qui se sentent seules face à ce qu’il se passe actuellement ; des collectifs se retrouvent aussi, donnent de l’information, des conseils pratiques, les coordonnées d’un huissier ou d’un avocat ; des médecins, des soignants, des pompiers, des parents viennent témoigner et trouver un peu de réconfort

5 « J'aime »

@Maikoro il m’est difficile de vous répondre en quelques lignes sur une problématique aussi dense mais je prendrai le temps de le faire ces prochains jours…

Je trouve intéressant les modalités de désignation de responsables, par tirage au sort, mais cela me paraît très utopique

1 « J'aime »

J’admire votre détermination , c’est avec des gens comme vous que les choses peuvent changer.
Devoir entendre ces arguments bidon, c’est pénible.
J’espère que se présentera un a solution. Courage!

Non surtout pas. Il faut absolument détruire ce mythe du sauveur, sinon les gens continueront d’attendre ce sauveur miraculeux sans agir par eux-même.

2 « J'aime »

En effet, il n’y aura pas de sauveur, bien que le discours ambiant le laisse penser.
.
Le sauveur c’est nous dans notre détermination à dire NON à toute cette mascarade.

Puisse le plus grand nombre le réaliser.

2 « J'aime »

D’accord complètement avec ton post moi aussi je suis venue à ce forum avec la question AGIR? on sait tout du covid des vaxx et de leur plan, moi je demandais que faire pour AGIR, regarde le sujet… pas de réponse… les marches les pancartes ça me rappelle les GJ, on s’est bien fait balader pourtant ce mouvement était sincère, honnête, non violent et ne demandait que “Vivre de son travail” alors que le travail servait à payer les taxes, l’État, à payer pour travailler, à payer pour la banque, la santé… endless list et au final crever de faim… aujourd’hui on ne voit sur les réseaux sociaux et j’ai jeté Facebook Twitter Insta, donc sur Telegram & VK ce ne sont que des vidéos des dimanches de protestation, des "EXPLICATIONS covid vaxx et tutti quanti qu’on connait par cœur depuis 1 an… on a fait le tour du sujet moi je demandais comment organiser la RÉSISTANCE comment organiser la vie telle que nous la souhaiterions que proposer pour changer la donne que faire pour ne pas retomber dans les mêmes erreurs ce que bcp font en s’enflammant pour les prochaines élections :weary: Pour moi il faut faire table rase de tout mais bien que je suive plusieurs “solutions” dont la 1ère qui m’avait interpellée en 2019 le RIC… et malgré tout je vois en étant participant sans avoir payé de cotise qu’ils retombent dans les mêmes fonctionnements… cotisation unique à vie oui mais en passant par une assoc qui se sucre au passage… pour ne rien faire… on doit voter mais il faut se déplacer OK… donc on dégage ainsi une partie de la population qui voudrait mais ne peut pas… des “bureaux de vote” là où il y a qq un pour s’en occuper… bref on n’avance pas ! Le CNT aussi je suis depuis longtemps mais à titre informatif car pour moi c’est + que de l’utopie… je suis aussi Place d’Armes qui n’avance pas plus que les autres et n’offre pas plus de solution concrète qui en plus on ne l’appelle pas la grande n muette pour rien ne communique pas… il y a des référents qui ne répondent pas aux mails pas aux questions et sur leur site LEURS comms… bref on tourne en rond ! Moi, je n’ai aucune solution à apporter juste suivre qq sites bien faits, avec de bons conseils pour notre autonomie/ survie https://apprendre-preparer-survivre.com/… mais en ayant fait un passage aux Cantons Solidaires Autonomes j’ai rencontré des gens intéressants, gardé des contacts, appris des choses mais la solidarité niente nothnig nada et les gens de proximité je les cherche encore qui dit Canton dit une proximité faisable… mais rien. J’ai fait un profil sur SOLIDARITA encore un réseau de proximité recommandé par JJ Crèvecœur… où j’ai qq “amis” de proximité mais personne au téléphone, me contactant, me rendant visite ou m’invitant… pourtant je propose un terrain à cultiver… de l’aide pour démarrer de la permaculture si intéressé… je vais lancer une “réunion” mais je crois que le Français va attendre d’être interdit bancaire, plus de CB, plus de liquide, plus de véhicule parce que plus de carburant, plus de smartphone et plus rien à bouffer pour se réveiller… dommage!

2 « J'aime »