Un nouveau texte de Vanessa SIGALAS

LA MALÉDICTION DU RÉVEILLÉ

Texte de Vanessa SIGALAS

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir deviner l’avenir ? Avoir comme une intuition. Un sixième sens. Celui de la clairvoyance. Percevoir les choses de façon différente. Savoir d’avance que tout va mal se passer. Y voir clair là où les autres voient l’obscurité. Essayer d’alerter en vain pendant que la plupart se plient à l’immoralité ambiante et au conformisme de masse sans se soucier de l’effet dévastateur que cela pourrait avoir sur l’avenir à tel point que ce qui effraie n’est plus l’oppression des méchants mais l’indifférence des bons (Martin Luther King). Être pris pour un illuminé, un fou qui délire et qui part en vrille, un complotiste ou un dangereux terroriste. En arriver doucement et sûrement à un totalitarisme déguisé et une dictature numérique en marche, le contrôle de la population qui se profile avec un bétail étiqueté au QR code comme s’il s’agissait d’un label bio du supermarché. Le mal peut être à la fois banal et extrême. Seul le bien est radical (Hannah Arendt). Avoir du mal à tenir une conversation ordinaire avec ceux toujours endormis. Sentir de n’avoir plus grand chose en commun avec la plupart des gens encore dans le déni et qui font comme si de rien était. Pourquoi pour certains la supercherie est si évidente, limpide comme de l’eau de roche mais pas pour d’autres ? Cela se voit pourtant comme le nez au milieu de la figure, comme un éléphant dans un magasin de porcelaine mais personne autour n’a l’air d’apercevoir l’éléphant dans la pièce. Notre attachement au confort permet au totalitarisme de s’installer (Rod Dreher) alors les gens semblent comme anesthésiés par la technologie et le consumérisme romantisme. La société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs (Hannah Arendt), du pain et des jeux, rien ne semble avoir finalement bien changé depuis l’antiquité.
Dans cette société pyramidale, patriarcale et matérialiste où l’argent est plus important que les valeurs morales, notre éducation et l’inconscient collectif nous poussent à croire que l’identité et la valeur d’une personne se mesure à son travail, sa rémunération ou son compte en banque, que l’important c’est de suivre le mouvement sans broncher ni dévier du chemin, faire plaisir à la hiérarchie pour espérer escalader la pyramide, comme autrefois on devait obtenir l’amour et l’approbation de papa-maman, rester bien sage et obéissant tout en perdant sa capacité de penser par soi-même par la même occasion. Qui sommes-nous sans cette étiquette sociale ? Certains êtres plus conscients ont su rester ouverts d’esprit et emprunter d’autres chemins de traverse. Ils ne voient pas la vie avec la même paire de lunettes roses que les autres, un peu comme certains visionnaires d’une autre époque, Platon ou Galilée qui savaient la terre sphérique et non plate comme le pensaient les gens avant que cela ne soit finalement accepté par tout le monde bien plus tard. Comme eux, subir une chasse aux sorcières pour le fait d’être différent et de voir les choses sous un autre angle. Être incompris et moqué par son entourage, ses amis, ses collègues ou sa famille qui se sont rangés au consensus général. Ce n’est pas parce qu’ils sont plusieurs à avoir tort qu’ils ont raison (Coluche).  La vérité est ailleurs mais surtout la vérité d’aujourd’hui est bien souvent la connerie de demain jusqu’à l’apparition d’un nouveau courant de pensée et qu’une théorie ou idéologie soit remplacée par une autre. En tant qu’avant-gardiste qui ne rentre pas dans le rang ni dans aucun moule, devenir un pariât et pestiféré de la société, la brebis galeuse à maîtriser, la persona non gratta à éviter, la cible à abattre, le révolutionnaire dont on doit couper la tête, la sorcière qui doit finir au bucher, l’oiseau de mauvais augure, telle Cassandre dont les prédictions n’ont jamais été écoutées mais qui se sont toutes réalisées. Dans cette société où surtout rien ne doit remettre en question l’ordre et les dogmes établis, qui oppose sans arrêt les conformistes aux divergents, c’est une réelle malédiction d’être réveillé…
Je dédie donc ce texte à tous mes amis maudits mais lucides qui savent ce qui se passe depuis maintenant bien trop longtemps. Tous ceux pour qui cela devient un véritable calvaire de vivre parmi les non-éveillés. Ces personnes qui ont le don de discernement et ont su voir à travers l’illusion, qui préfèrent mourir libres plutôt que de vivre enchaînées. Elles ont toujours su qu’il n’y aurait pas de solution vax6nale tout comme il n’y en a jamais eu à confiner ni à porter des masques ce qui revient d’ailleurs à pisser dans une passoire. Elles ont une sacrée force de caractère pour supporter tout ce qu’elles endurent depuis des mois : moquerie, discrimination, mise au ban de la société, perte d’un travail ou de revenus. Elles ont aussi souvent perdu des amis, se sont brouillées avec un conjoint ou la famille pour leurs convictions mais ont retrouvé de nouvelles personnes spirituellement plus intéressantes. Elles ne se sont pas laissées berner par un discours trompeur et un vaccin à ARNaque qui ne protège de rien mais qui permet de garder son emploi et des privilèges. Elles savent que le problème n’est plus sanitaire mais politique, qu’il deviendra économique, financier, écologique et climatique et que la sortie de crise prévue s’appelle en réalité le Great Reset. En 2030 vous ne posséderez plus rien mais vous serez heureux. Le passe laissera place à l’inflation, au crédit social à la chinoise et à l’identité numérique qui sera une arme de contrôle et de soumission (Eric Verhaeghe). Tous épiés, sous son œil. L’œil de Sauron et de son précieux va666in avec un nouveau système de dressage pour contrôler de parfaits petits robots tous identiques et identifiés par leur matricule qui auront bientôt plus de devoirs que de droit. Ce sytème qui pillera tout le monde jusqu’au dernier et qui discriminera tous ceux qui résistent ce qui pose des problèmes éthiques qui rappellent ceux d’une autre époque. Certes le problème n’est plus racial ou religieux. Ce qui compte chez un homme ce n’est pas la couleur de sa peau ou la texture de sa chevelure, mais la texture et la qualité de son âme (Martin Luther King). On ne choisit peut-être pas de naitre juif, noir ou arabe mais on ne choisit pas non plus de se faire imposer une idéologie ou une religion contre sa volonté comme du temps des conquistadors.
Plus la fin d’un empire est proche, plus les lois sont folles (Ciceron) alors il semble qu’on assiste à la fin d’une époque et de sa vision du monde puisqu’il n’y a plus aucune logique à rien sinon celle de la perversité narcissique chez ceux qui nous dirigent, se prennent pour Thanos et jouent à dieu sans y avoir été autorisé en décidant de la vie des gens en un claquement de doigt. Pour tenter d’instaurer son pouvoir absolu, le régime en place inonde d’informations contradictoires la population, jusqu’à ce que plus personne ne soit en mesure de savoir où se trouve la vérité (Hannah Arendt). Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce qu’il vous plait (Hannah Arendt). Vous pouvez dépenser des milliards avec leurs impôts pour des tests inutiles comme si avoir la grippe ou le nez qui coule en hiver avait auparavant empêché quiconque de vivre normalement. Pourquoi pas gouverner par l’absurde et instaurer un monde avec des masques tantôt au-dedans, au-dehors, plus dehors où on peut consommer assis, debout, plus debout. Un monde où les gens préfèrent être infectés que de se faire vax6ner, où on donne la légion d’honneur à des incompétents mais on ne rend pas hommage à des prix Nobels de renom, où on vote des lois en catimini en pleine nuit dans un hémicycle presque vide et être heureux d’appeler cela la démocratie alors que ça n’en est qu’un simulacre pour ensuite faire mine de retirer toutes les mesures quand cela vous chante et rendre des libertés volées un mois avant les élections en faisant passer cela pour de la générosité. Vous pourriez de toute façon exiger n’importe quoi pour répondre à la mégalomanie et l’hypocondrie des sociétés malades, vieillissantes et apeurées qui se pensaient jusqu’ici immortelles sans avoir pris au passage la peine de prendre soin de leur corps terrestre qui est pourtant le véhicule de leur âme. Vous pourrez imposer l’inacceptable, un apartheid, la passe vaccinale avec un ministre de la santé qui se prend pour le magicien Doses, piétiner ou éborgner des manifestants, exiger que chaque citoyen contrôle ou maltraite tous les autres, enfants y compris puisque ceux qui peuvent vous faire croire en des absurdités pourront vous faire commettre des atrocités (Voltaire).
Qu’est ce qui nous sortira donc de cette malédiction devenue une vraie galère, un cauchemar éveillé, un supplice à revivre chaque jour durant ? Sûrement pas la magie mais une prise de conscience collective à partir du moment où chacun à son niveau arrêtera de collaborer avec ce système défaillant et immoral. La solution ne passe pas par le politique, elle passe par l’élévation de conscience (Pierre Rabhi). La liberté ce n’est pas de se faire vax6ner pour aller au resto ou au ciné mais de pouvoir disposer de son corps, de son esprit, de son existence et de son âme, de conserver son libre arbitre quoiqu’il en coûte. Dans ce sens, les sans-pass ont su rester fidèles à leur décision et même s’ils sont discriminés pour cela, au fond, ils seront toujours plus libres que ceux qu’on a forcé à se piquer. Contraindre ce n’est pas la liberté et ceux qui ont cédé à leurs bourreaux ont déjà perdu d’avance. Mieux vaut mourir pour la liberté, plutôt qu’être un prisonnier tous les jours de sa vie (Bob Marley). Votre temps sur terre est limité alors ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre, en suivant des valeurs qui ne sont pas les vôtres. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui vous obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui. La mort fait partie de la vie alors chacun est responsable de sa santé et au final c’est dieu ou le destin qui décide. On peut mourir du covid tout comme on peut mourir dans un accident de trottinette ou en traversant la route. Ce qui compte avant tout c’est la manière dont on aura mené son existence et pris soin des autres de son vivant, chose que ne fait pas cette société. L’aire du Verseau arrive, nous assistons à un changement de paradigme avec une modification profonde des valeurs et de la vision du monde avec d’un côté tous ceux qui s’accrochent encore désespérément à l’ancien système en nous entraînant dans leur chute et de l’autre côté les éveillés, tous ceux qui ont un autre point de vue, une autre façon de penser et de voir les choses, qui ont su rester saints de corps, de sang et d’esprit, tout un petit égrégore dont l’énergie et la voix vibrent et s’élèvent de plus en plus, les pionniers et gardiens d’un nouveau monde dans lequel comme l’a prédit un grand Monsieur visionnaire en avance sur son époque : les non-vax6nés sauveront l’humanité (Pr Luc Montagnier).

5 « J'aime »

MERCI vous avez tout dit :smiling_face_with_three_hearts:

Bravo pour ce texte, magnifique à mes yeux… il explique si bien ce que l’on vit, ce qe l’on subit depuis l’arrivée de " cette crise sanitaire " qui n’a fait qu’hypnotiser une partie de la population, en ne citant que des chiffres, des études, des avis dont on n’a toujours pas la moindre preuve… c’est vrai, on a perdu beaucoup dans cette pâle imitation de la vie idéale, prônée par une poignée de dirigeants sans scrupule, mais si adulés pour l’argent qu’ils amassent… mais ils sont si dépendants, si soumis, si esclaves qu’ils ne connaissent pas le bonheur d’être libre, d’être soi, d’être vivant, d’être différent… s’ils savaient comme c’est " nirvanesque "… encore merci pour cet écrit…

Si des manuels de propagande entiers ont pu être écrits et appliqués, et que des gens passent leur vie à étudier comment fourguer (avec succès) des Nike à des consommateurs hypnotisés, c’est que la crédulité, la porosité mentale, la supersitition, la croyance aveugle et la soumission à l’autorité sont des données de base de l’espèce (la nôtre).

Certains ont cru aveuglément au virus tueur malgré toutes les preuves du contraire, comme d’autres croient à l’influence des astres, malgré toutes les preuves du contraire. D’autres vont obéir à des créatures célestes perchées dans les cieux malgré leur absence et leur silence obstinés, ou se persuaderont d’accéder à des réalités “vibratoires” et “énergétiques” par le seul pouvoir de leur esprit ou de leurs mains malgré l’insistance du réel à ne pas répondre.

Oui (bis), la crédulité, la porosité mentale, la croyance aveugle, la superstition et la soumission à l’autorité sont des données de base de l’espèce.

A la racine de toutes ces illusions, le besoin forcené d’espoir et de sécurité, pour échapper à la peur et à l’angoisse : des émotions difficiles sinon impossibles à apprivoiser, et pulsées en continu par un cerveau majoritairement émotionnel, mais que l’on voudrait tant pouvoir contrôler grâce à la fine couche intellectuelle qui nous sert d’interface avec la réalité.

Il n’y aura aucun réveil, et aucune prise de conscience.

La lucidité est le fait d’une ultra-minorité. Et encore, c’est une lucidité sectorisée.

Parce que la seule réalité universelle, c’est la peur.

1 « J'aime »

Magnifique!

Bonjour tout le monde, je suis sur ce forum pour chercher une réponse par rapport à l’effet de la NAC sur les acouphènes , mon mari souffre de ces sifflements et bourdonnements aigus depuis presque trois mois entre la 1ere et la 2ème dose du vaccin ( ça coïncide avec la prise de la NAC) et la on cherche les raisons qui peuvent provoquer cet pathologie pénible … si quelqu’un entre vous a une information ou le contact de Dr louis fouché j’espère vraiment le contacter à propos de mes questions ?

bonsoir

tentez peut-être Soignez heureux

Infos transmises par Louis Fouché lors d’un conseil scientifique indépendant :

Vous pouvez trouver des soignants pour vous prendre en charge en cas de Covid, sur :
https://soignez-heureux.com/
https://covisoins.fr/ (réseau covisoins)
Chaîne Youtube covisoins : https://www.youtube.com/channel/UCeidNBdk5Ze53Kxhf3TrF4g
(mail : covadmin@protonmail.com pour être mis en relation avec des soignants proches de chez vous)

je vous mets le lien de la vidéo qui date de 2 mois
https://crowdbunker.com/v/9v051c8DNT

Bon courage