Un juge veut placer notre fil en famille d'accueil…

Le juge veut placer notre fil en famille d’accueil…

Après un différent avec la directrice de l’école primaire,
nous avons décidé de nous occuper de l’instruction de notre fils.
Sur les conseils de cette directrice, l’année passée notre fils venait
de redoubler le CE2 (2018-2019 et 2019-2020) et fraichement arrivé
en CM1 (2020-2021), dés octobre 2020 elle nous annonce que notre
fils est en retard et que selon une loi : tout enfant de 12 ans doit
impérativement entrer en 6ème.
(Mais laquelle ? Aucune personne de l’académie rencontré depuis
n’a put (voulu) nous renseigner sur cette loi)
Elle nous annonçait à l’avance que notre fils ne pourrait pas suivre
le CM2 l’année prochaine et qu’il devrait “sauter” directement du CM1
en 6ème.

À la rentrée le 2 novembre 2020, nous avons retiré notre fils de
l’école et nous avons mis en place son instruction à la maison (cours
Valin, cours avec des profs retraités ou non, etc.) et avertis la mairie
et l’académie par écrit comme le veut la loi.

La directrice à fait un signalement d’enfant en danger et depuis
services sociaux et assistantes sociales, juge des enfants, organisme
de contrôle mandaté par le juge, etc. (courant et fin 2021).

Cet organisme mandaté par le juge est venu nous inspecter plusieurs
fois chez nous. Et dans son rapport il nous a démonté nous cataloguant
de « mauvais parents ».

Et nous avons inscrit notre fil en 6ème (2022-2023) au collège du coin.

Mais malgré cela en mai 2022, le juge, après s’être entretenu quelques
minutes avec notre fils en tête à tête (tête à tête imposé à notre fils et
à nous-même), nous a balancé que notre fils avait refusé de répondre
à ses questions et qu’il pensait que notre fils a l’âge mental d’un enfant
de 5 ans.

Notre fils est timide et réservé comme le sont souvent les enfants à cet
âge. Imaginez un enfant qui passe devant un juge qui se montre autoritaire
avec ses parents. Et surement plus ouvert d’esprit que ce juge @#/¡∞

Le juge a décidé pour le bien de notre enfant plusieurs mesures.
Il nous a menacé de nous retirer notre fils pour le placer dans une famille
d’accueil si nous refusons de nous soumettre à l’une de ces mesures ou si
nous ne collaborons pas à ces décisions :
• testes psychiatriques oui psy-chia-triques pour toute la famille ;
(frais supplémentaires imposés et à notre charge : 1h30 de route aller)
• venu plusieurs fois par semaine d’un éducateur à notre domicile ;
• entrevues avec l’organisme mandaté ;
(frais supplémentaires imposés et à notre charge : 1h00 de route aller)
• autres…

Dans 1 an (mai 2023) ce jeune juge révisera son jugement.
Si nous avons bien obéi ça ira.

Notre fils et nous n’avons pas notre mot à dire.
Nous devons obéir et subir.

Nous lançons une bouée à la mer.

bonjour, je suis désolé de lire votre histoire.
factuellement, avez vous idée du type d’aide qui vous serez utile ?

Bonjour Luc_Ma, j’espère que tu vas bien.
Je te remercie de ta réponse.

Dans l’idéal,
une personne supérieur à un JPE, un “sur-juge” voir un ministre
qui lui signifie par courrier d’arrêter cette procédure inutile et onéreuse.

Plus réalistement,
nous aurions besoin d’un avocat pour nous défendre et mener une
“contre-procédure”.
Un avocat qui accepte les clients aidés juridiquement sans des milliers
d’euros à la clef.
Un avocat pour nous défendre par conviction, par éthique de défendre
le droit de parents rabaissées, dénigrés, traités de “mauvais parents”…

Bref un vrai professionnel qui accepte de temps à autre de bien faire
son métier, gracieusement pour défendre la veuve et l’orphelin et qui
oe s’opposer au système à cette dictature sociale.

j’ai lu votre réponse. je n’ai malheureusement aucunes compétences/connaissances dans ces domaines. J’espère que vous aurez d’autres participations ici.

Ce forum est sans vie.
Autant poster un papier dans une bouteille et la jeter en pleine mer.

À quoi sert-il ?
À obtenir des bon points si nous obeissons au règles ?
Rien à faire des badges.
Je veux de l’humanité de l’entraide.

1 « J'aime »