RÉSISTONS : Nous sommes le GROUPE TÉMOIN

Pourquoi un tel acharnement contre les opposants à la vaccination (avec des injections ARNm) ?

On peut tourner cette obstination dans tous les sens, y compris celui de la part d’un président insensé, on arrive immanquablement à cette évidence là :

NOUS SOMMES LE GROUPE TÉMOIN ET CE GROUPE DOIT DISPARAÎTRE !

Vous savez aussi bien que moi, que pour obtenir la mise sur le marché de médicaments et de vaccins, il est nécessaire de procéder à des batteries de tests, qui répondent à un protocole exigeant. Ces tests comportent toujours un groupe témoin, celui qui permet de jauger par comparaison les effets indésirables et secondaires. Ce groupe doit rester indemne du produit à tester. A noter que les vaccins ARNm ont été mis sur le marché dans l’urgence et encore en phase de test jusqu’au 2 mai 2023 pour le vaccin Pfizer, et pour Moderna jusqu’au 27 octobre 2022.

Ceci n’est pas un mystère, tout le monde le sait ou devrait le savoir.

Par conséquent, les vaccinés ont été simplement de fait, placés en situation de cobayes.
De leur côté tout aussi logiquement, les non-vaccinés représentent le groupe témoin.

Pourquoi avoir la volonté de faire disparaître ce groupe ?

Si le groupe témoin disparaît dans chacun des pays occidentaux qui n’ont pas eu d’autres choix que ce nouveau type de vaccins, il sera bien difficile alors de prouver la dangerosité de ces vaccins pour tous les effets secondaires déjà constatés et tous ceux à venir.

Or en prenant le cas de Pfizer, ne trouvez-vous pas problématique d’avoir obtenu devant les tribunaux américains, l’autorisation de ne pas publier les données relatives à leur vaccin ARNm avant 2076, soit 55 ans à attendre.

Autre point, la non transparence des contrats signés par la Commission européenne avec le laboratoire. Des contrats largement caviardés, donnés à la lecture des députés européens.

Qu’en est-il de la responsabilité du laboratoire concernant les effets secondaires ?

Il en ressort malgré tout ceci :

"si un citoyen européen venait à poursuivre en justice le laboratoire, l’État-membre en question pourrait avoir à prendre en charge les frais d’avocat de la firme par exemple. Sauf en cas d’erreur intentionnelle du fabricant ou défaut de qualité d’un produit. (extrait article Vaccins : ce que contient le contrat entre Pfizer et l'UE | LCI)

Chaque État membre participant devra indemniser et dégager de toute responsabilité le laboratoire, ses filiales, sous-traitants, partenaires sous franchise, ainsi que ses dirigeants, directeurs, employés et autres agents et représentants de chacune de ces entités, en cas de plainte d’un tiers, relative aux dommages et préjudices, tels que définis par l’Article I.12.2, qui surviendrait lors de l’utilisation ou du déploiement des vaccins sur le territoire de l’État membre en question. - Extrait de l’Article I.12.1

Maintenant revenons à l’État membre qu’est la France et son président.

Les dossiers d’indemnisation risquent d’encombrer tous les tribunaux… Et la France risque aussi de devoir indemniser beaucoup. Elle sera seule à en porter la responsabilité face à son peuple.

Si le groupe “témoin” disparaît, il sera beaucoup plus difficile de prouver que les pathologies ont été développées à partir des injections ARNm. Les dossiers risquent d’être classés sans suite faute de preuves tangibles par manque de population témoin.

L’État a donc tout intérêt à nous faire disparaître.


Nous avons résisté jusqu’à maintenant, nous devons continuer.

Ne serait-ce que pour cette raison
pour les générations futures
et en mémoire de nos morts !

13 « J'aime »

Le pire est que les personnes vaccinés ne sont même pas des cobayes. On prend soin des cobayes, on les surveille, on teste l’effet du produit. Si les vaccinés étaient de vrais cobayes, ils auraient le droit à un bilan sanguin avant et après vaccination, par exemple.
Il est difficile de mettre un nom sur ce que nous vivons et il est de plus en plus plausible que nous soyons face à un processus d’élimination d’une partie de la population.

6 « J'aime »

A la lumière de ce que je lis et surtout des articles qui apparaissent un matin et deviennent Introuvables quelques heures après (je ne crois plus aux erreurs de manipulation) je crois que nous vivons un génocide.
Il y a quelques mois je fuyais ce genre de raisonnement comme du délire.
Penser et dire cela ne me ressemble absolument pas.

3 « J'aime »

Vandana Shiva ne mâche pas ses mots et nomme cette opération une EXTERMINATION. Résistons.

1 « J'aime »

Merci pour vos commentaires et “like”.
Une bonne nouvelle et je devrai maintenant modifier mon texte :slight_smile:
Un juge américain ordonne à la FDA de publier des milliers de données de Pfizer sur le vaccin Covid-19.

"Un juge fédéral américain a ordonné à la Food and Drug Administration (FDA) de publier chaque mois des dizaines de milliers de pages supplémentaires sur les données utilisées dans son processus d’approbation du vaccin COVID-19 de Pfizer.

Les professionnels de la santé publique et de la médecine ont poursuivi la FDA en vertu d’une loi sur la liberté d’information qui exigeait plus de transparence, a rapporté Reuters le mois dernier.

La FDA - invoquant des problèmes de personnel - a accepté de publier 12 000 pages d’ici la fin janvier et un “minimum” de 500 pages par mois à l’avenir, selon le rapport. Le groupe a jugé ce chiffre inacceptable et a déclaré que plus de 400 000 pages de données étaient nécessaires, ce qui pourrait signifier qu’il faudra attendre 2097 pour que tous les documents soient rendus publics.

Le juge Mark Pittman a qualifié la demande de FOIA du groupe “d’importance publique primordiale” et a exigé que la FDA publie 55 000 pages par mois, ce qui signifie que toutes les informations devraient être disponibles dans les huit mois, a rapporté Jenna Greene de Reuter, qui a suivi le procès."

source : FDA ordered to speed up release of approval data for COVID-19 vaccine | Fox News

1 « J'aime »

Vous n’êtes pas seul dans ce cas où l’on se sent vivre un cauchemar et dont notre raisonnement a du mal à en accepter la réalité.

1 « J'aime »

je suis contente d’être tombée sur cette vidéo : Lucien Cerise Chercheur en Ingénierie Sociale 6 01 2022
car lui aussi parle de groupe témoin :wink: