" Réforme ou Révolution / Pour un débat entre Louis Fouché et Francis Cousin"

" Nous vivons une période mondiale de grande instabilité, depuis plus de deux ans nos vies sociales se sont déstructurées à grande vitesse, à mesure que des nouvelles législations sont massivement survenues, pour cadrer nos vies dans des enclaves juridiques et politiques toujours plus restrictives. Nous sommes aujourd’hui forcés de constater que nous vivons de plus en plus dans des sociétés carcérales, des prisons à ciel ouvert.

Dans ce genre de périodes historiques instables, trois voies pour l’humanité sont possibles.

- Dans le premier cas, aucune réaction, mais une soumission totale, nous ne réagissons pas et acceptons notre sort qui semble être celui de notre temps : devenir des esclaves et porter ad vitam des masques sur la bouche comme pour bien signifier que nous ne parleront plus, des faux vaccins dans le sang pour bien admettre notre absence de révolte, des puces électroniques dans le corps pour bien accepter notre flicage et traçage permanent.

- Dans le deuxième cas, nous réagissons, nous nous regroupons et nous organisons “un nouveau système”, nous supprimons les lois iniques qui nous esclavagisent, et nous fondons une société renouvelée où, en somme, tout est changé pour le mieux: des lois plus humaines, un système monétaire plus humain, une démocratie mieux agencée et des hommes politiques plus aimables avec le peuple. C’est la voie de la réforme.

- Dans le troisième cas, nous décidons non pas de modifier les lois, mais d’abolir la loi elle-même, nous décidons non pas d’améliorer le système monétaire, mais d’abolir l’argent lui-même, nous décidons non pas de créer un nouvelle démocratie mieux agencée, mais d’abolir la démocratie et la politique, afin de sortir définitivement des sociétés de l’échange, pour rentrer dans les communautés du partage. C’est la voie de la révolution.

Un débat entre Mr. Louis Fouché et Mr. Francis Cousin permettra d’établir laquelle de ces voies serait la plus bénéfique à l’humanité. "

proposé par @Apocalypse Léon
nouvel inscrit sur le forum de Reinfocovid

Si vous avez des idées, des remarques, n’hésitez pas à commenter. Apocalypse vous répondra.

1 « J'aime »

On aurait donc le choix entre :

La soumission,

La révolution de palais (ou réformisme) et

L’idéalisme révolutionnaire ?

Pour ma part, je crois que ce n’est pas à nous de décider de l’heure de la Révolution. Si Révolution il doit y avoir aujourd’hui, c’est seulement en tant que révolution présente - en puissance - et désormais prête à se réaliser pleinement.

Ce que l’on doit se demander c’est si toutes les conditions sont réunies pour son avènement aujourd’hui et quelles sont elles concrètement ?
A cet égard, on peut se demander si la période de crise sanitaire sur fond de crise économique que l’on vit actuellement, présente les conditions suffisantes pour la manifestation de cette révolution tant espérée ?

Honnêtement, je ne sais pas. Seulement, je constate que ces conditions apparaissent sous d’autres formes, des formes beaucoup plus élaborées, sophistiquées, qui elles aussi ont ‘‘apprises de leurs erreurs’’ et qui nous demandent de revoir radicalement notre rapport à celles de nos anciens paradigmes (révolution française, Commune de 1871, Libération de 45, Mai 68, etc.). C’est en elles que l’on doit probablement puiser notre énergie, notre force d’agir, de ‘‘déplacer les montagnes’’ ; mais pas forcément notre mode d’action qui, lui, a forcément changé compte-tenu des nouvelles formes que prennent nos épreuves aujourd’hui.

Je ne crois pas qu’un débat entre Louis Fouché et Francis Cousin ait véritablement un sens, dans le cadre où il est fixé, à savoir nous aider à choisir entre les trois voies que tu nous proposes désormais (voies qui ont déjà toutes été expérimentées par le passé). Il aurait néanmoins du sens, selon moi, dans une visée pédagogique de la situation actuelle et de l’éternelle question de comment parvenir à concilier théorie et pratique.

Salut Guen,

Je ne sais pas si tu l’as remarqué, mais nous vivons une époque où le débat n’existe quasiment plus. On a beaucoup de gens qui font des solliloques, et les journalistes étant devenus - pour la plupart - des chiens de gardes du Capital, on voit beaucoup d’interviews sans saveur qui n’aboutissent certainement pas sur de la pensée critique. Alors contrairement à toi, je pense que tout débat est bon à prendre par les temps qui courent. D’autant plus que ces deux protagonistes potentiels (Francis Cousin/ Louis Fouché) sont tous deux capbales d’avoir une véritable pensée critique : c’est suffisament rare pour être une raison valable de les réunir.

Pour citer le Chirst à propos de la parousie : " nul ne connaît ni l’heure, ni l’endroit ". Donc, il ne s’agit pas de décider l’heure de la révolution, mais étant donné que nous n’avons qu’une seule vie, je pense qu’on est en droit de se poser la question de la voie que l’on veuille prendre durant cette vie. J’en ai cité trois pour faire court, mais si tu en proposes une quatrième (autre que soummission, réforme, ou révolution) je suis tout ouïe ?

Enfin, j’ai proposé " réforme ou révolution" comme objet du débat, mais franchement le sujet ou le titre du débat est très secondaire. Pour avoir écouté Francis et Louis, j’ai simplement constaté que les deux souhaitent s’opposer au système en place, mais pas de la même façon, et qu’il serait judicieux de les faire se rencontrer pour discuter de cette différence.