Petite chronique sociétale .. De la grande tartufferie qui étouffe les consciences…

Je voudrais que la déroute des consciences françaises ne menaçât pas la majorité silencieuse qui rassemble une grande partie de nos compatriotes… Ne faisons pas de nos hommes politiques et autres intellectuels, de la soi-disant avant garde, des idoles. Je ne leur sacrifierais pas le reste de la nation, nous devons éviter qu’ils provoquent l’effondrement de notre société.

Il ne faut pas laisser à ce ramassis de politiciens et d’intellectuels ce goût de la catastrophe, cette jubilation du néant.

Contrairement à leurs affirmations ces gens là ne nous aiment pas, ils s’accordent le droit de provoquer le chaos socio-économique, en accusant des français « récalcitrants » d’être à l’origine de cette situation. Par ce déplacement des responsabilités, ils veulent faire oublier les leurs propres.

Pire ils sont su créer un état d’esprit général qui accepte cette déroute, ce chaos, acceptation imprévue, imprévisible de la part d’un peuple souverain.

Le drame dans cette folle histoire sanitaire est qu’un grand nombre de francais n’acceptent pas seulement l’humiliation, mais qu’ils prétendent tirer de l’humiliation tout le parti possible. Ils font de leur esprit de servitude un système logique et cohérent auquel rien ne manque, pas même la morale du renoncement. C’est au nom de cette morale que, par un renversement inouï des principes, ces citoyens serviles se font aujourd’hui les accusateurs-délateurs et les juges de ceux qui ont voulu rester fidèles aux hommes, aux scientifiques qui doutent et qui réfléchissent…

Que vive la Liberté…

Reinfo Covid pour dénoncer cette grande Tartufferie.

2 « J'aime »