Peste ou choléra?

Dimanche dernier j’étais assesseur dans un bureau de vote, lors du dépouillement nous ouvrons une envelope, à l’intérieur un bulletin avec un commentaire, qui rendait nul le bulletin… le commentaire était le suivant:
« Peste ou choléra? Je préfère rester en bonne santé » ( les concurrents en lice, renaissance et Nupes).
Cet incident nous a détendu quelque peu… les électeurs ne manquent pas d’humour, réjouissant…

4 « J'aime »

Distrayant mais après “l’élection” de Biden et la ré”élection” de Macrotte, je doute que nous soyons encore nombreux à penser que nos votes soient pris en compte.

Nous considérer électeur c’est comme considérer l’arme biologique Pfizer c19 comme un vaccin.

1 « J'aime »

Tu es rude dans tes commentaires, mais c’est vrai que la pensée unique, le politiquement correct, la lâcheté des uns et des autres, soumission et servitude pour une grande majorité, on peut dire, non merci! Je préfère, effectivement, rester en bonne santé, et surtout en bonne santé mentale!!

2 « J'aime »

Encore aujourd’hui j’ai vu une News illustrant parfaitement la manipulation pure et simple de nos politiques, enfin de nos marionnettes qui font croire qu’elles font de la politique. C’est un tag géant sur un mur dans un parking à Avignon :

Et si il y en ici qui ignorent encore qui est Jacques Attali, voici un petit extrait d’un de ses livres, et dire que ça a été écrit il y a plus de 40 ans, on se rend mieux compte à quel point tout est parfaitement orchestré, sous contrôle, verrouillé, et avec sûrement aucune chance d’y échapper :

“…
Extrait du livre, passage de Jacques Attali
“A l’avenir il s’agira de trouver un moyen de réduire la population.
Nous commencerons par les vieux, car dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne
produit et il coûte cher à la société.
Ensuite les faibles puis les inutiles qui n’apportent rien à la société car il y en aura de plus en plus, et
surtout enfin les plus stupides.
Une euthanasie ciblant ces groupes; l’euthanasie devra être un instrument essentiel de nos sociétés
futures, dans tous les cas de figure.
On ne pourra bien sûr par exécuter les gens ou faire des camps. Nous nous en débarrasserons en leur
faisant croire que c’est pour leur bien.
La population trop nombreuse, et pour la plupart inutile, c’est quelque chose d’économiquement trop
coûteux.
Sociétalement, il est également bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt
qu’elle ne se détériore progressivement.
On ne pourra pas non plus faire passer des tests d’intelligence à des millions et des millions de gens, vous
pensez bien !
Nous trouverons quelque chose ou le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise
économique réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux ou les gros, peu importe, les faibles y
succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités.
Nous aurons pris soin d’avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution.
La sélection des idiots se fera ainsi toute seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir.
[ L’avenir de la vie - Jacques Attali, 1981]
Entretiens avec Michel Salomon, collection Les Visages de l’avenir, éditions Seghers.
…”

Edit : rectification c’est pas un livre de J.A. mais de Salomon, et dans les commentaires sur amazon il apparaitrait que l’extrait que je cite soit peut être fake, j’ai pas le livre donc je peux pas vérifier, mais si ce sont les “fact checkers” des médias de masse qui disent que cet extrait est fake, je pense qu’on peut naturellement en déduire que ce n’est donc pas fake du tout

sinon une vidéo qui n’a pas l’air fake non plus, où J.A. est tout content de nous parler des GOLEMS, et le jeu de mot en hébreux entre le mot “vie” et “mort”, chacun y verra sa propre interprétation :

une autre déclaration de sa part qui n’a aussi pas l’air fake :