Magnifique texte de Vanessa SIGALAS

LE REVEIL DE LA FORCE

de Vanessa SIGALAS

Vous pouvez m’offrir ce que vous voulez : loisirs, plaisirs futiles, restos, voyages, hôtel 5 étoiles. Me promettre monts et merveilles, la célébrité, la richesse, les plaisirs charnels, ou que sais-je voire même la vie éternelle, tout ceci moyennement votre injection mortifère, mon choix est fait depuis belle lurette. Je n’ai que faire de cette liberté conditionnelle : les caresses n’ont jamais transformé un tigre en chaton (Franklin Roosevelt). Quand la peur, le chantage, l’intimidation et la menace ne fonctionnent plus, les bons d’achat, maisons closes, hamburgers, fellations, etc., ça marche peut-être sur certains faibles d’esprit. Me concernant, mon intégrité n’est pas à acheter. Je ne suis pas un QR code ou un produit à scanner, ni un pass navigo à recharger quand le gouvernement l’a décidé. Encore moins une droguée dépendante de son injection, un rat de laboratoire ou un mou - ton qui doit suivre bêtement le troupeau. Le tigre qui sommeille en moi préfère une liberté dangereuse à un esclavage pacifique (Thomas Jefferson). Indomptable, je refuse ce nouveau système de dressage contrôlé. Je préfère rester naturelle, libre et mortelle que de me transformer en un légume OGM sans cervelle. Je ne veux pas vivre terrorisée, emprisonnée, confinée, bâillonnée, être piquée, me faire curer le nez et porter la burqa contre ma volonté car c’est mon corps, mon choix. Respecter mes principes et valeurs morales est bien plus important que ce qu’en pense cette société de consommation prête à vendre son âme au diable pour quelques voyages ou sorties au restaurant. Alors je m’en tape du passe, j’ai vécu sans jusqu’à présent, ça ne change absolument rien pour moi. Peu importe les loisirs, tant que je suis vivante, j’ai encore des choses à faire ici et c’est le plus important. Le seul moyen d’affronter un monde sans liberté est de devenir absolument libre qu’on fasse de sa propre existence un acte de révolte (Albert Camus) alors j’ai tout mon temps, j’suis pas pressée. Je peux attendre et résister encore des mois, des années s’il le faut, continuer de manier les mots comme des armes, d’être la fille pas assez politiquement correcte, d’ouvrir ma grosse gueule puis écrire mes textes trop crus pour ceux que ça intéresse, faire chier tous les autres qui s’accrochent encore à ce système et tant que j’existe, leur renvoyer le reflet de ce qu’ils ne veulent surtout pas voir. De toute façon, je me fous de ce qu’ils peuvent bien penser de moi. Le regard des m0u - tons n’a pas d’importance tant que je peux continuer de me regarder dans un miroir. Un individu conscient et debout est plus dangereux que mille individus endormis et soumis (Ghandi).

Le covidisme ? Le vaccinisme ? C’est quoi ça ? En tout cas pas ma religion, ni ma philosophie de vie. La théorie pasteurienne si chère à cette société non plus. La science sans conscience n’est que ruine de l’âme (Rabelais) alors je doute que l’humanité s’en sorte avec une mesure si extrémiste qu’une vax6xination génique de masse. Je crois davantage à l’amélioration du terrain, la théorie des humeurs d’Hypocrate, père de la médecine, à l’hygiène de vie, et à la naturopathie afin de renforcer la capacité de résistance et de défense de l’organisme. Il est grand temps que les esprits s’élèvent et changent de référentiel. Je ne vais pas me convertir de force pour faire plaisir à ces fanatiques de la piqure et de la vie sans contact ni suivre ces tarés vax6xinolâtres prêts à piquer frénétiquement tout ce qui bouge sans distinction comme si personne n’avait jamais guéri d’aucune infection virale dans la vie ! Autant donner la même chimiothérapie à tout le monde pour éviter le cancer, ça ira (et achèvera) plus vite ! On entend beaucoup de propagande pour ce “Vax” Saint Graal mais bizarrement aucun investissement sur la prévention et l’hygiène de vie qui permet de renforcer son système immunitaire et d’éviter les formes graves, les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’obésité, etc. Les gens auront beau se passer les mains 1000 fois au gel hydroalcoolique, l’hygiène des mains à outrance ne remplacera jamais l’hygiène de vie en général. Prendre en main sa santé fonctionne mieux qu’un v4xx1n mais demande visiblement trop d’efforts et d’investissement personnel alors les brebis égarées préfèrent attendre que le berger leur serve la solution toute cuite dans l’bec, même si c’est de loin la plus mauvaise. Ces pauvres bêtes à l’esprit inerte ont fait le choix délibéré de ne pas savoir par paresse. Une nation qui produit de jour en jour des Hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle (Martin Luther King).

Contrairement à ceux qui prient et adulent la divinité Vague Saint, j’ai tout de suite compris qu’accepter une dose c’est accepter toutes les suivantes, le chantage qui va avec et bien plus implicitement. Certains ne s’en rendront sûrement jamais compte, même après 10 doses de poison. Il n’est pas donné à tout le monde de voir à travers l’illusion. Pourquoi me ferais-je donc piquer avec une injection qui ne protège ni de la transmission et de contamination, contre une maladie pour laquelle il existe des traitements efficaces et contre laquelle mon corps a déjà combattu et gagné la bataille ? Pourquoi devrais-je continuer de vivre continuellement dans la peur de cette épidémie terminée, devenue endémique et saisonnière comme la grippe avant elle et visiblement entretenue par une injection à refaire tous les 5 mois ? Ce remède fonctionne si bien que plus on pique, plus il y a de contamination, de variations, des complications et toujours des cas graves qu’il est sensé éviter. Dans cette société, on voit que tu te fais piquer, t’es baisé. Tu ne te fais pas piquer, t’es aussi baisé. Quitte à se faire baiser d’une façon ou d’une d’autre, autant choisir par qui alors je préfère encore faire le tapin que de me faire piquer et devenir la p’tite pute de ce gouvernement et de son cabinet de conseil impliqué dans la crise des opioïdes qui a fait des millions de morts. Plutôt crever que de collaborer et cautionner cette tentative d’empoisonnement déguisé. Au grand jamais accepter d’être le cobaye de ces labos déjà condamnés pour charlatanisme et trafic d’influence, devenus aujourd’hui des marchands d’armes biologique et les nouveaux dealers de drogue grâce à tous ces junkies ambulants qui ont besoin de leur shoot semestriel pour être rassurés et survivre. En aucun cas enrichir encore plus les géants du numériques avec leurs futurs produits technologiques de traçage et de contrôle ou leur nouvel univers metavers vu qu’on nous prépare une vie tellement pourrie qu’il faudra se réfugier dans une fake life virtuelle. On voit que quand la morale fout le camp, le fric cavale derrière (Jacques Prévert).

Curieusement, au milieu de tout ce chaos, je n’ai jamais ressenti aussi peu de peur et de colère que maintenant. Pour la première fois depuis longtemps, je vais même merveilleusement bien car plus l’étau se resserre, plus je réalise que tant que je suis encore de ce monde, personne ne pourra jamais me retirer le plus important : mon âme, mon humanité et ma liberté de penser. Ça fait déjà un moment que j’ai fait le deuil de la vie superficielle d’avant et à vrai dire, elle ne me manque aucunement. Les crises, les bouleversements et la maladie n’arrivent pas par hasard. Ils nous servent de trajectoire pour explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie (Carl Gustav Jung). Personnellement je suis déjà passée à autre chose et je prépare l’après-guerre alors peu importe les mesures prises contre nous, je n’ai plus peur car même si je n’ai plus grand chose en commun avec la majorité des gens autour de moi, je sais que je ne suis pas seule, nous sommes des millions, les non-empoisonnés au sang pur ! Tous ceux pour qui la liberté n’a pas de prix, prêts à résister pour leurs droits et leurs valeurs, coûte que coute et quoi qu’il en coûte. Ceux qui n’ont pas perdu leur capacité de penser, qui ont définitivement plus de jugeote et ont vu l’arnaque arriver à des kilomètres. Les lucides qui ne vont pas se faire Hara-Kiri ou sauter par la fenêtre car le voisin fait pareil ou que l’autorité demande de le faire. Les réfractaires qui n’ont pas pris part à la covidémence, qui ont compris que l’obéissance aveugle en l’autorité est le plus grand ennemi de la vérité (Albert Einstein). Tous ceux qui sont persuadés que chacun a la responsabilité morale de désobéir aux lois injustes (Martin Luther King). Les méfiants à qui on ne peut pas faire facilement avaler des couleuvres. Ceux qui savent que la prudence est une vertu, qui ont choisi de ne pas se faire berner ni violer et n’accordent pas leur confiance facilement car elle se mérite. Les lucides qui osent dire tout haut ce qui ne va pas, qui savent que lorsque la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie (Jacques Prévert). Ceux qui dénoncent les idées délirantes collectives menant à des psychoses de masse destructrices, qui savent qu’une société sans rêve est une société sans avenir (Carl Gustav Jung). Tous les sages qui s’interrogent sur la condition humaine et le monde de demain, qui ont choisi l’amour de la vie plutôt que la peur. Les détachés de cette société de consommation qui ont déjà appris à vivre différemment. Tous les sans-passe, les pestiférés et parias de la société, les Cassandre que personne ne veut écouter, puisque le remède est un cheval de Troie, un subterfuge qui conduira les gens à leur perte. Nous les clairvoyants et soi-disant conspirationnistes, toutes nos prémonitions se réalisent !

En tant qu’êtres spirituels ayant une expérience humaine, nous sommes dans ce monde mais pas de ce monde (Carl Gustav Jung), nous les irréductibles, les résistants, les non-injectés et derniers je dis contre l’empire contre-attaque, prêts à lutter pour nos droits et réinventer une société différente, le monde de demain car les temps difficiles créent des Hommes forts. Tous les téméraires qui savent que le secret du bonheur c’est la liberté et le secret de la liberté c’est le courage (Thucydides). Que la force soit avec nous ! Ne doutez jamais du fait qu’un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En fait c’est toujours ainsi que le monde a changé (Margaret Mead). Nous sommes la clé de voûte de ce monde en perdition alors ils peuvent mettre en place les mesures qu’ils veulent, nous n’avons plus peur et nous survivrons à leur plan ignoble car à l’instant où l’esclave décide qu’il ne le sera plus, ses chaines tombent (Ghandi). Nous ne laisserons pas les salopards nous exterminer (Margaret Atwood). Cette guerre est en fait la plus facile de toute à gagner. Il suffit d’être patient, persévérant et attendre en restant ferme sur ses positions. Détermination, honneur, force et courage. Il ne faut jamais sous-estimer la capacité d’un peuple à résister. Plus les gens résistent, plus le gouvernement devient fou. Plus le gouvernement devient fou et plus les gens se réveillent. Une partie de la masse dormante se ralliera un jour à nous au fur et à mesure que les doses deviennent obligatoires. Notre volonté doit donc rester intacte, plus importante, durable et inébranlable que la leur et la peur changera de camp. Gardons confiance. La ténacité finit toujours par payer. Nous gagnerons sur la durée, ce n’est qu’une question de temps…

44 « J'aime »

Superbe! Quel delice de vous lire!
Merci

4 « J'aime »

Merci beaucoup pour ce partage. Il me fait un bien fou car je suis un peu déprimée ces temps-ci. Merci pour votre énergie et votre ténacité. “Nous gagnerons sur la durée, ce n’est qu’une question de temps…”.

4 « J'aime »

Super texte.
En tant que naturopathe j’adhère 100% à ce que vous dites. Je pense pareil et je suis heureuse d’avoir vu mes enfants et petits enfants choisir la même voie que moi.
S’il n’en reste que (qu’un) quelques uns nous serons les derniers… à nous tenir debout et en bonne santé.

5 « J'aime »

bravo. pour ma part plutot la balle q l injection. dernier choix d homme libre

3 « J'aime »

Bonsoir Vanessa, vous avez une très jolie écriture. Le texte est passionnant…continuez. Je suis sur Gradignan (33) , et le seul récalcitrant non-vacciné des 22 maisons du lotissement. Amitiés. Jean Pierre

2 « J'aime »

J’ai lu entièrement ce magnifique texte. Je suis sur la même ligne de pensée. Je refuse et refuserai toujours d’abandonner mon corps à ces soi-disant vaxx génique quand je vois le nombre de gens double ou triple vax qui sont recontamines. Je suis libre de mon corps. Je ne vais ni au resto , ni au ciné , ni nulle part où le pass de la honte est exigé et je m’en porte bien. Merci pour ce texte.

3 « J'aime »

Je ne porte plus le masque nulle part.
Je vous invite a faire de même.
Les gens sont très très majoritairement conscient qu’on se fout de notre gueule.
Très très majoritairement ne veulent pas du masque.
Ils peuvent s’appuyer sur mon refus et notre refus si nous montrons l’exemple.

A l’école des enfants : visage découvert
À l’épicerie : visage découvert
Au magasin de bricolage : visage découvert

Nous sommes un virus contagieux et nous allons nous rependre partout sur la planète !

N’ayons plus peur leurs vidéos affreuses fuitant de camp en Australie, de personne expulser de transports sont faites pour nous faire croire que nous pouvons tous y passer. En vérité il n’en n’ont pas l’ombre de la capacité.
C’est celle-ci la propagande la plus vicieuse.
Cessons d’avoir peur de notre destin.
Je fais à chaque instant ce sue je dois et la vie décidera de ce qu’elle fera de moi. Sur ce chemin, je suis heureux d’être moi. Je n’ai pas d’intérêt à vivre sans être moi. La mort est mon amie que je retrouverai à la fin du chemin.

4 « J'aime »

merci

Merci et bravo pour toutes les citations littéraires à l’appui de votre texte. De tout cœur avec vous un médecin résistant…

quelle belle écriture, votre texte est un remontant naturel, une merveilleuse vitamine miracle, MERCI,

Quel bonheur de vous lire, OUI encore debout et fière de l’être, nous sommes nombreux, très nombreux contrairement à ce que l’on veux nous faire croire… nous sommes des êtres souverains et libres, force, honneur, courage, amour et libertés pour nous

Bravo et merci de ce beau texte!

merci ! et aussi : ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. Jiddu K.

2 « J'aime »

Merci pour ce texte que je ressens avec justesse.

Je fais partie des rebelles, je l’ai toujours été.

Autour de moi, certains parmi mes tout proches ont choisi une autre voie, en leur âme et conscience. Et je respecte leur choix bien qu’il diffère du mien. De même qu’ils respectent le mien. Si-si ! Il existe encore des personnes capables d’avoir des opinions différentes et d’en débattre avec respect, c’est rassurant je trouve :slight_smile: . Ce n’est pas toujours facile, j’en conviens.

Depuis bien longtemps, j’ai compris que juger l’autre est un poison sournois pour celle ou celui que je juge et pour moi. Alors je m’abstiens. Après tout, qui suis-je pour juger l’autre ? J’ai suffisamment à faire avec moi, avec mes choix, avec mon intuition. L’autre est ce qu’elle/il est et j’ignore le pourquoi de son incarnation. Alors, oui, je m’abstiens. Oh, ce n’est pas toujours aisé ! Mais attention ! Ne pas juger ne signifie pas que je ne m’exprime pas, loin de là :wink: !

Au fond de moi, je sais que le chemin que j’ai choisi est juste alors je m’y tiens. Parfois, je doute, je m’interroge… Il m’arrive souvent, au réveil, de me demander si tout cela n’est pas qu’un vilain cauchemar tant la réalité m’apparaît absurde et violente.
Lorsque je suis bien réveillée, je remercie chaque nouvelle journée qui s’offre à moi et je sème des graines de joie, de paix et d’amour, c’est tellement puissant ! Certaines deviendront de belles et grandes plantes, d’autres crèveront, il en va ainsi dans la nature. Il en va ainsi dans le vaste univers !

J’ai confiance. Confiance en la vie, confiance en nous, en notre humanité, confiance en moi :blue_heart: . Parce que je sais qu’ils ont perdu et qu’ils paniquent comme des pantins dont les ficelles se seraient trop emmêlées à force de tirer trop fort dans toutes les directions. Et quand on tire trop fort, ça casse…

En cette fin d’année 2021, je souhaite à toutes et tous une merveilleuse soirée remplie de lumière et d’espoir !!!

3 « J'aime »

Magnifique, un bonheur à lire. Merci

Tout est merveilleusement dit, Vanessa.

Oui ce texte est magnifique… il me fait vibrer de bonheur car je suis moi aussi une rebelle et résistante dans l’âme
Soyons forts et confiants pour construire un avenir souhaitable pour nos enfants.
Merci Vanessa et à tous ceux qui apportent leur pierre à l’édifice