Le nouveau monde commence a la rentrée

Bonjour, je lance ce sujet afin de nous préparer au mieux des la rentrée scolaire de septembre. Dans le doute de l’obligation vaccinale pour la rentrée et pour ouvrir un horizon aux parents, enseignants, personnels de santé, etc… qui ne veulent pas de cette thérapie génique ni pour eux ni pour leurs enfants ,l’idée est la suivante.IL s’agit de créer des collectifs dans chaque ville pour recevoir les enfants non vaccinés. les enseignements seraient dispensés par les profs et instituteurs qui auront eu la force de démissionner .L’idée est aussi de donner une perspective rémunérée qui peut les aider à démissionner. Ceci reste valable pour de nombreux autres corps de metier et ainsi mettre en place petit a petit un système parallèle ou tout sera de meilleur qualité avec un vrai retour a l’humain. Je pourrais m’étaler d’avantage mais j’attends d’abord vos impressions. Merci

9 J'aime

Très bonne idée que ce post ! Je partage toutes ces inquiétudes.
Juste un bémol : faut pas leur faire le plaisir de démissionner ! Mais résister bien sûr et refuser ce vaccin, se battre avec tous les recours légaux possibles : surement des recours collectifs seront proposés par des avocats de diverses associations. En Israël, les soignants et profs qui ont refusé le vaccin ont été mis en congés sans solde. Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui pour eux. https://www.franceinter.fr/monde/en-israel-la-situation-se-tend-pour-les-soignants-qui-refusent-la-vaccination https://www.ynetnews.com/article/rJYA7mU7u

L’idée du système parallèle, pourquoi pas mais ça me parait très compliqué. :thinking:
En un premier temps en tout cas, je pense que la résistance passera par refuser net ce vaccin mais ne surtout pas démissionner : ils seront bien obligés de proposer quelque chose aux soignants, profs, enfants/parents qui auront refusé le vaccin, parce qu’il y en aura ! Et au plus il y en aura, au plus cela aura du poids. Et en parallèle, mener des actions juridiques ! Il y a de quoi se battre, le vaccin est encore expérimental.
Les résistants qui se regroupent dans un système parallèle comme dans les dystopies :grin:, ça viendra peut être malheureusement, mais en un second temps à mon avis.

3 J'aime

Effectivement je pense qu’il ne faut pas s’endormir cet été .le “vaccin” est actuellement expérimental mais je ne vois pas ce qui pourrait empêcher une AMM définitive à l’issue de cette période. On voit bien qu’il ne répond à aucune logique médicale .
Pour ce reste je partage l’avis de mirabilis, il faut dire NON. Mais Il est certain que ce n’est pas facile, c’est pourquoi il ne faut surtout pas rester isolés.
Un lieu d’accueil pour les non vaccinés me semble bien difficile à mettre en place car cela signifierait être en totale illégalité, avec tout ce que cela implique de risque. Nous serions dans un scénario bien sombre…
Actuellement je pense qu’il est indispensable de continuer à informer autour de nous, essayer d’ouvrir les yeux à nos voisins, amis, collègues pour au moins les amener à douter

3 J'aime

Bonsoir, oui en effet, proposition qui part d’une réflexion tout à fait légitime, et compréhensible. Cependant je ne pense pas non plus que de créer là tout de suite, car ce serait trop tôt, un système parallèle, dans le système actuel. De plus, il me semble qu’aujourd’hui le Sénat des États-Unis a déclaré : « le Corona est un mensonge » ! Les médias dissimulent la vérité : l’OMS, Big Pharma, Big Tech, et d’autres encore seront pour responsables.
Un procès contre le passé sanitaire en France est en cours de lancement… Continuons, continuons… :wink:

4 J'aime

Tout à fait !
Mais c’est sur qu’il faut utiliser ce temps estival pour se préparer, à différents niveaux. Quelques pistes, n’hésitez pas à partager vos idées :

  • se préparer moralement : sans angoisser à l’avance (pas facile), se préparer mentalement au combat. En se basant sur ce qui se passe ailleurs dans le monde (ou s’est passé pour les tests dans les écoles par exemple), se fixer ses propres limites : jusqu’où j’accepte de me soumettre ? A quel moment je dis stop, quel qu’en soit le coût ? La réponse à ces questions est évidemment très personnelle.
  • se préparer financièrement : peut être voir comment gérer plusieurs mois sans salaire, réfléchir à d’autres petites sources de revenus ? J’ai bien conscience que c’est LE point épineux.
  • se préparer humainement : ça a déjà été dit, mais ne pas rester seul. On est NOMBREUX, très nombreux, à ne pas vouloir ce vaccin. Se renseigner sur les différents collectifs existants : (Réinfo Covid https://reinfocovid.fr/, Bon Sens https://bonsens.info/, Réaction 19 https://reaction19.fr/, L’association des victimes du Covid https://association-victimes-coronavirus-france.org/, le collectif Laissons les médecins prescrire https://manifestes-libertes.org/, la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations https://www.infovaccin.fr/, le collectif des professionnels de l’éducation https://www.educationpourlebiendesenfants.fr/ (N’hésitez pas à compléter la liste). Toutes ces associations travaillent avec des avocats et proposent des recours juridiques, ne pas hésiter à s’y associer. Dans nos quartiers ou nos villages aussi, parler, informer et se regrouper avec des personnes qui ont le même point de vue que nous. On est plus nombreux que ce que la télé veut nous faire croire !
  • se préparer juridiquement : se renseigner auprès des avocats des diverses associations citées plus haut sur comment agir en cas d’obligation.
  • et enfin, je pense aussi se préparer spirituellement. Je l’ai déjà dit, je suis convaincue que cette crise a une dimension spirituelle. Pour ceux qui sont croyants (et c’est pas interdit aux autres :grin:), prier, prier, prier :pray: :pray: :pray:. “Demandez et vous recevrezMt 7:7.
5 J'aime

Une école doit être déclarée.

Un rassemblement en vue d’instruction c’est une école de fait. (dès qu’il y a au moins deux foyers).

Pour déclarer l’école il faut s’y prendre au moins trois mois à l’avance.

Le préfet peut faire fermer l’établissement si on juge qu’il met en danger la sécurité des usagers…

La piste la plus évidente c’est l’instruction en famille et pourquoi pas s’appuyer sur les professeurs résistant pour proposer du contenu pédagogique par contre !

1 J'aime

merci pour ce message !!!
belle journée

2 J'aime