J'ai envoyé un mail aujourd'hui à mon député

Projet de loi vaccination expérimentale nocive obligatoire des soignants pris pour de vulgaires cobayes au mépris de toute conscience éthique

Monsieur le Député,

Je suis outrée par le manque de conscience professionnelle et de conscience personnelle pure et simple de Mr Véran et Mr Attal nommés par un président que j’ai pourtant participé à élire et en qui j’avais beaucoup de confiance et d’espoir, qui se font les vulgaires VRP complotistes pro vax expérimentale des laboratoires pharmaceutiques dont les dirigeants Pfizer et Cie - qui se sont déchargés de leurs responsabilités quant aux effets secondaires des vaccins sur les Etats et donc les contribuables que nous sommes - sont en train d’empocher des milliards avec des vaccins expérimentaux qui ont déjà provoqué de nombreux morts et effets secondaires graves chez des personnes en parfaite santé à court terme sans compter les effets secondaires nocifs inconnus à moyen et à long terme…(voir rapport ANSM ci- joint). De plus ces vaccins expérimentaux n’empêchent pas la transmission du virus à ARN qui est en train de muter sans arrêt, ni les formes graves puisqu’on retrouve également des personnes doublement vaccinées dans les services de réanimation en raison du relâchement des gestes barrières par les personnes vaccinées auxquelles on a fait faussement croire que la vaccination était une baguette magique qui les dispensait des gestes barrières et du refus de la prescription de traitements précoces dès que les malades sont testés positifs sous la pression odieuse du ministère de la santé qui empêche les médecins intègres de prescrire librement conformément au serment d’Hypocrate et de leur conscience professionnelle de véritables médecins des molécules peu couteuses et déjà connues pour limiter au maximum la tempête cytokinique provoquant des insuffisances respiratoires graves, ce qui permettrait de limiter au maximum l’engorgement des services de réanimation…En attendant des traitements spécifiques anti covid dont le développement nous ne comprenons pas pourquoi a été freiné dans ce pays ce qui est totalement inacceptable et sur lequel il y a un black out total au niveau de l’information médiatique étatique…

Je vous remercie donc de leur rappeler que les seuls gestes efficaces et sans aucun effet secondaire nocif sur la santé humaine pour prévenir les contaminations au covid 19 sont le respect strict des mesures d’hygiène (mains + surfaces+ distanciation physique + arrêt de travail et isolement strict de 15 jours minimum en cas de test positif puis re-test pour s’assurer que les malades sont bien négativés et ne peuvent plus transmettre le virus) et le port du masque obligatoire dans les lieux fermés dans tous les cas et ouverts en cas de forte affluence aussi bien en milieu hospitalier que non hospitalier, comme pour la prévention de toute autre infection nosocomiale d’ailleurs…

Je suis soignante et n’ai jamais contracté le covid grâce au respect strict de ces mesures d’hygiène et de prévention et n’ai donc jamais transmis contrairement à certains membres de ce gouvernement qui ne semblent avoir aucune conscience personnelle ni professionnelle et n’ont respecté aucun geste barrière se contaminant ainsi eux-même ainsi que leur entourage personnel et professionnel dont ils ont mis ainsi la vie en danger… je n’accepterai donc jamais que Mr Attal nommé par Mr Macron grâce à mon suffrage lors des élections présidentielles vienne donner des leçons de conscience professionnelle aux soignants intègres et dévoués que nous sommes…C’est une forme de harcèlement moral gouvernemental inacceptable de la part d’un jeune élu immature sur le plan psycho affectif, à l’intégrité morale douteuse et complètement déconnecté de la réalité du terrain.

Nous ne voulons plus assister à cette décomposition depuis plusieurs mois de l’état de droit et de la démocratie française par des mesures inefficaces et qui portent préjudice aux libertés individuelles alors que d’autres mesures non nocives pour la santé du corps humain peuvent être rendues strictement obligatoires…Ce chantage économique odieux vis à vis des soignants pris aujourd’hui comme boucs émissaires et forcés de se faire vacciner expérimentalement sous peine de perdre leur moyen de subsistance alors que d’autres moyens de prévention non nocifs pour la santé humaine existent est proprement une honte historique qui va entacher à jamais l’histoire de notre pays qui n’est plus que l’ombre de lui même : censure et violation de la liberté d’expression sur tous les médias y compris You Tube des avis de médecins et scientifiques intègres sans conflits d’intérêts qui sont obligés d’aller s’exprimer sur d’autres plateformes respectant la liberté d’expression, propagande et pensée unique scandaleuse sur toutes les chaines publiques que nous finançons pourtant avec nos impots pour faire du journalisme et non du complotisme pro vax expérimentale big pharma avec des journalistes qui ont perdu toute indépendance de parole et de pensée et ne sont plus que le bras verbal armé d’une pensée scientifique et médicale unique corrompue par les intérêts financiers de l’industrie pharmaceutique ce qui est une hérésie scientifique et médicale totales, plus aucune information sur les traitements précoces contre le covid en cours et à venir depuis des mois…Je n’aurais jamais cru me retrouver en 2021 dans un état violant autant la liberté, égalité et fraternité de son peuple…

Je vous remercie donc de transmettre ces doléances au gouvernement et de faire en sorte que cette loi honteuse et nauséabonde d’un point de vue éthique qui se prépare contre les soignants et met en danger leur santé à court, à moyen et à long terme soit purement et simplement abandonnée. Dites- leur aussi de notre part que par pitié ils arrêtent de prendre les français pour des moutons de Panurge décérébrés et des imbéciles par des manipulations psycho affectives grossières et mensongères du type " il faut protéger les malades de la transmission nosocomiale du covid par les soignants par la vaccination expérimentale obligatoire" car c’est uniquement le respect strict des règles d’hygiène et le port du masque ffp2 qui prévient sans effets secondaires nocifs cette transmission à l’hôpital comme pour toutes les autres infections nosocomiales. De plus c’est une véritable provocation vis à vis de soignants qui ont été au contraire victimes majoritairement du Covid en raison de leur exposition sans matériel et sans masques adaptés au début de la pandémie…nous ne voulons plus subir le harcélement moral de ce machiavélisme verbal accompagné de chantage économique de la part d’aucun membre de ce gouvernement et encore moins de Mr Macron que nous avons élu pour servir la France et les Français et non se transformer en bourreau de la France et des Français intègres.

En vous remerciant par avance de m’informer de la suite donnée à cette demande,

3 « J'aime »

Bonsoir Violette9
Pourriez-vous nous informer de la suite donnée par votre député à votre courrier ???

Rien…
Nous sommes dans une impasse !

Bonsoir
Ce samedi 11 septembre j’étais dans la rue … POUR manifester … ET POUR “échanger” …
Nous avons évoqué le contexte “électoral” et la “démocratie” à la française …

Pour “illustrer” nos conclusions/constats:
Prenez 200 personnes ayant “le droit de vote” …
Groupez les dans “bureau de vote” …
Présentez leurs les 10 candidats" à la présidence …
ET mettez “le vote en place” …
100 personnes se lèvent et quittent la salle SANS VOTER …
50 personnes “votent” BLANC /NUL …
sur les 50 participants au vote:
11 pour “ouioui” … 10 pour “ouinouin” … et les autres “se dispersent” entre “Yakakafokon” et plein de “beniouioui” ayant des “promesses” CAR CHACUN SAIT QUE “les promesses N’ENGAGENT QUE CEUX QUI LES CROIENT …”

Après “dépouillement”, faites REVENIR TOUS LES 200 “votants de base” ET “annoncez LE RESULTAT”:
"Électeurs inscrits : 200
Votants : 100
Bulletins blancs : 50
Suffrages exprimés : 50
Majorité absolue : 25
VAINQUEUR “ouioui” QUI A 11 VOIX SUR 50 … “ça” FAIT ? ? ?
22 % de “majorité” recueillie… ET “ouioui” PROCLAME QU’IL FERA CE POUR QUOI IL A été élu démocratiquement …

EN VRAI “ouioui” A 5.5 % DE “CONSENTEMENT” SUR sa personne ! ! ! … POUR CE QUI EST DE “sa politique” ? ? ? …
LE PIRE C’EST QUE “ça” DURE DEPUIS BIEN TROP LONGTEMPS

1 « J'aime »

Voici sa réponse de mouton de Panurge décérébré corrompu et malhonnête qui ressemble plus à un “courrier type” et de l’enfumage verbal envoyé à tous les opposants à ces mesures liberticides qu’à une réponse personnalisée car il ne répond à aucun des points soulevés dans mon mail et ne fait encore une fois que de la propagande sans référence scientifique fiable conformément à ses maîtres Macaron et le Véreux qui sont en train de violer tous les droits de l’être humain et mettre en danger la vie et la santé d’autrui…

Madame, Monsieur,

Je vous remercie d’avoir pris le temps d’exposer votre point de vue et de m’avoir sollicité. La pandémie que nous connaissons depuis plus de dix-huit mois est longue et difficile, nous le savons toutes et tous. Nous devons perpétuellement nous adapter face à un virus qui mute et se diffuse rapidement. Aujourd’hui, six départements ont dépassé le seuil d’alerte maximal, d’autres départements devraient suivre. Certains territoires des outre-mer sont en état d’urgence sanitaire. Le taux de personnes contaminées augmente tous les jours depuis quelques semaines ce qui fait craindre une hausse des hospitalisations fin août.

Nous sommes donc bien face à une quatrième vague et pour nous protéger nous avons désormais le vaccin et le pass sanitaire. Oui ce nouveau dispositif est dur car il restreint une nouvelle fois nos libertés individuelles mais il est proportionné à la crise sanitaire que nous vivons. Il est l’outil qui doit nous permettre de continuer à vivre sans pour autant rendre obligatoire la vaccination aujourd’hui, et donc respecter ainsi la volonté de chacun. Nous ne pouvons pas laisser la contamination s’épandre sur toute la France sans rien faire car ce virus demeure dangereux. C’est dans ce contexte que nous avons adopté dimanche dernier le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, un texte dans lequel nous avons construit un équilibre entre la préservation des garanties fondamentales d’un côté et la sécurité sanitaire de l’autre.

En effet, nous pensions toutes et tous avoir maitrisé l’épidémie pour quelques mois mais le nouveau variant Delta touche progressivement le pays. Six fois plus contaminant, il nous replonge dans la réalité de la crise sanitaire. L’augmentation fulgurante des cas positifs ces derniers jours – 18 000 rien que pour la journée du mardi 20 juillet - font craindre aux autorités publiques et sanitaires une hausse des cas d’hospitalisation et de réanimation pour la fin du mois d’août. Dans ce contexte, avec le recul que nous avons sur cette crise sanitaire depuis dix-huit mois et désormais avec la vaccination, nous avons le devoir d’agir avec responsabilité et de prendre les mesures nécessaires et proportionnées pour freiner la progression de l’épidémie, pour protéger la santé de tous nos concitoyens, et garantir la poursuite de la vie sociale, culturelle, sportive et économique de notre pays. Face à la gravité de la situation sanitaire que nous vivons, le Président de la République a, avec courage et responsabilité, annoncé plusieurs mesures fortes pour répondre à ces enjeux le lundi 12 juillet dernier. Nous avons donc transposé ces mesures dans la loi ces derniers jours.

Oui, ces mesures présentent une réelle gravité mais, je le redis, cette gravité est proportionnée à la réalité sanitaire que nous vivons. Celles-ci peuvent susciter des inquiétudes et des questionnements. Nous devons y répondre, c’est le sens du travail que nous avons mené ces jours-ci. Elles peuvent aussi susciter des contestations qui peuvent s’entendre lorsqu’elles restent dans le cadre républicain. Mais, la réalité est que nous ne pouvons pas nous contenter d’observer la situation sanitaire se dégrader sans rien faire. Il y a bien une urgence à agir, et cette action s’inscrit totalement dans le respect de notre droit et de nos libertés publiques. Le Conseil constitutionnel a été saisi par le Premier ministre et rendra son avis sur l’ensemble du texte le 5 août prochain avant qu’il ne s’applique à partir du 9 août sur l’ensemble du territoire nationale.

Nous avons par ailleurs apporté plusieurs garanties au texte proposé par le Gouvernement :

  • Les mineurs de plus de 12 seront soumis au pass sanitaire à partir du 30 septembre 2021.

  • Le régime de sortie de l’état d’urgence est prolongé jusqu’au 15 novembre 2021.

  • Pour les mineurs de 12 à 15 ans, l’autorisation d’un seul des parents suffit pour procéder à la vaccination. Pour les mineurs de plus de 16 ans, ils pourront se faire vacciner sans l’autorisation de leurs parents ;

  • La décision de mettre en place le pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m2 est confiée aux préfets ;

  • Les professionnels qui doivent être obligatoirement vaccinés, personnels soignants et pompiers, bénéficient d’une période transitoire jusqu’au 15 à partir du moment où ils sont inscrits dans un parcours vaccinal et qu’ils présentent un test Covid négatif pour exercer leur métier après le 15 septembre.

  • En cas de non-respect de l’obligation de présenter un pass sanitaire, le contrat de travail et la rémunération sont suspendus ;

Je souhaite par ailleurs évoquer deux autres points sur lesquels j’ai été interpellé régulièrement. D’abord concernant l’ARN Messager. L’ARN Messager est une technique médicale découverte dans les années 60 et breveté depuis la fin des années 90. Dès le début des années 60, des chercheurs ont commencé à s’intéresser aux mécanismes intervenant dans la lecture du message génétique. Ils ont reçu un prix Nobel pour cette découverte. La nouveauté est le virus pas les procédés. La laboratoire BioNtech a déclaré vouloir développer cette technologie vaccinale dans la lutte contre le paludisme, preuve de son efficacité.

L’ivermectine ensuite. Si celle-ci est une molécule commercialisée comme traitement antiparasitaire utilisées notamment contre la gale ou encore le paludisme. Des études menées par l’Institut Pasteur ont démontré que la prise de ce médicament permet de réduire dans un modèle animal les symptomes et la gravité du Covid 19. Néanmoins, il s’agit de modèles animaux qui ne sont pas nécessairement encourageants pour l’être humain. Les doses d’ivermectine employées dans certains essais sont parfois plus élevées que celles autorisées chez l’être humain et ne permettent pas encore, de déduire de son efficacité.

Pour plus d’informations, je vous invite à lire également l’article que j’ai écrit à la suite de l’adoption du texte…

Bonsoir
VOICI la preuve … S-IL EN FALLAIT ENCORE UNE UNE … que nos “politicards” SONT IGNOBLES ! ! ! …

"Nous avons par ailleurs apporté plusieurs garanties au texte proposé par le Gouvernement "
LES 6 “arguments” énoncés prétendent être pour aider LE PEUPLE FRANCAIS sont effarants …