J’ai un doute ! Rassurez-moi…

Il fut un temps pas si lointain, où je rencontrais en France des opposants politiques, des combattants politiques contre les gouvernements en place (cohabitations comprises) et même…des prisonniers politiques (véridique !). Les luttes, pour éradiquer (ou plus lucidement empêcher son avancée) la famine dans les pays du tiers-monde, pour démanteler les monopoles industriels et financiers, pour trouver un toit et rendre leur dignité aux sans-domicile-fixe, aider les migrants, orientaient nos actions (celles d’une partie des hommes et des femmes de ce pays opposés aux gesticulations manipulatrices de l’État).

Une vision d’un peuple adulte (mais dont l’âme d’enfant restait intact) capable de penser par lui-même était encore envisageable - une monnaie libérée de l’oligopole des grandes banques, les logiciels libres (les GAFAM plus puissantes que les États et le bitcoin aux visées inquiétantes n’existaient pas), la volonté de se « débarrasser » d’une démocratie représentative aux antipodes des réalités du terrain…tout cela commençait à poindre.

…Cette réalité aurait-elle disparue par le simple tour de passe-passe vaccinal macronien ? Le bonneteau est-il le nouveau jeu de dupes à la mode au point d’avoir réussi à faire croire que les vaccinés sont gagnants à tous les coups ?

J’ai un doute ! Rassurez-moi……elle existe encore la vie ? …la vraie (pas celle où le point d’orgue d’une journée réussie est de prendre un verre en terrasse), celle où l’on a mal car elle nous malmène parfois et celle où l’on aime plus souvent qu’à son tour. Car c’est tout de même ça la vie…avec ou sans Covid.

9 « J'aime »

Sans vouloir encore plomber la situation à cette époque nous étions des esclaves endormis. Le probléme est que nous sommes maintenant éveillés et nous remarquons alors que l’on s’est fait avoir. Je crains que nous ne reviendrons plus à la vie d’avant et que nous allons devoir créer autre chose. Lorsque j’entendais mes parents parler de la guerre de 39-45, je me disais toujours : Et toi qu’aurais tu fait? Maintenant que j’y suis, je sais que je serais et je suis comme eux dans la Résistance. Avec un pére dans les FFI et une mére dans le Vercors, on ne peut être que dans la Résistance. Courage à tous.

7 « J'aime »

@marie-jeanne.delagou , avant toutes choses, c’est grâce à des hommes et des femmes comme vos parents qu’une nation peut s’enorgueillir de résister au fascisme…hier, aujourd’hui et demain. Merci à vous d’en avoir fait mention.

@marie-jeanne.delagou, il est préférable de lire mon texte comme une hyperbole, vous pouvez remplacer la période que je décris par n’importe quelle autre période. Il s’agissait de “pointer” le fait que ce virus, par la manipulation gouvernementale dont il fait l’objet, phagocyte toute forme d’expression politique sur le fond et ne nous laisse que la forme ; c-à-d une coquille vide…mais à défaut d’y voir l’hyperbole, on peut accoler à mon texte la chanson de Dutronc « le fond de l’air est frais ». Ça fonctionne aussi… :wink:

Eh bien ! Me voilà peu rassuré…je doute encore !

Pour ceux qui ne la connaissent pas…les paroles de la chanson de Jacques Dutronc :

Le fond de l’air est frais
Laïho, laïho!
Il n’y a plus de saison
Laïho, laïho!
Moi, sous mes pantalons
Je porte des caleçons longs
C’est ceux de mon tonton
Qu’a du poil au menton
Le fond de l’air est frais
Laïho, laïho!
Il n’y a plus de saison
Laïho, laïho!

Lorsque je vins sur terre
Le ciel était couvert
Dans mon berceau ouvert
Je chantais à mon père
"Le fond de l’air est frais
Laïho, laïho!
Il n’y a plus de saison
Laïho, laïho!"
J’ai eu pour mes étrennes
Une paire de bas de laine
C’est ceux de tante Germaine
Une ancienne cheftaine

Quand j’étais militaire
J’avais un brigadier
Qui voulait me faire taire chaque fois que je chantais
"Le fond de l’air est frais
Laïho! Laïho!
Il n’y a plus de saison
Laïho! Laïho!"
J’ai une grosse casquette
Qui me tient chaud à la tête
Ça me donne une belle silhouette
Et je crains plus la tempête

Quand j’invite une jeune fille
C’est juste pour jouer aux quilles
Si elle se déshabille, alors je m’égosille
"Le fond de l’air est frais
Laïho! Laïho!
Il n’y a plus de saison
Laïho! Laïho!"

"Le fond de l’air est frais
Laïho! Laïho!
Il n’y a plus de saison
Laïho! Laïho!"

2 « J'aime »

tu veux dire un régime de gouvernement représentatif ?
la démocratie n’a en réalité jamais été encore appliquée de nos jours.

l’idéal serait :

  1. sélection des meilleurs idées par le vote
  2. tirage au sort des personnes habilitées à surveiller la mise en place des meilleures idées
    • mandat court
    • non renouvelable
2 « J'aime »

Ouiii, je vous rassure Alain !
Ecoutez donc cette lettre de Carole & Louis Fouché, que vous connaissez peut - être:

🎁 Cadeau de "déconfinement" : Lettre de Carole & Louis Fouché 🎁 - YouTube (4min 21)

C’est ce que je pense aussi.
Résistance et espérance !
L’occasion d’Un Notre monde !

3 « J'aime »

@pvincent974 …en premier lieu, préciser que mon texte doit être lu en tant qu’hyperbole, donc tous les principes énoncés doivent être contextualisés et appréhendés comme des figures du dépassement.
Ensuite, vous dire que j’ai été dans ma jeunesse un activiste préconisant l’autogestion, ce qui n’est pas neutre…
Enfin, dans la « vraie vie », je me méfie de l’idéal en politique. Nous ne sommes pas tous égaux dans l’engagement (même dans une démocratie appliquée) ; quid des phénomènes de leadership charismatique, de la nécessaire appropriation sociale des moyens du pouvoir [et non plus seulement des moyens de production] ?
… dans ce 21ème siècle déboussolé, le plus important, à mon sens, est la réappropriation de l’information (d’aucuns diraient « communication ») par les citoyens, là est le nœud gordien d’une démocratie crédible. La condition sine qua non est de mettre un terme à l’asservissement numérique avant tout processus de modification ou de mise en place de nouvelles orientations démocratiques.
@pvincent974 comme vous le voyez, votre question s’inscrit dans une vaste remise en question de notre « habitus ».

3 « J'aime »

Merci @Mimovie pour votre réponse qui me rassure !

…et pour cette lettre que je connaissais ainsi que ses auteurs. C’est une des raisons de ma participation à ce forum : croire en la capacité d’un peuple à penser par lui-même, à s’émanciper des médias meanstream et qui est en mesure de terrasser l’hydre d’un capitalisme outrancier (je vous laisse en nommer les têtes) … au plaisir !

Pour vous remercier @Mimovie …et pour ceux qui le souhaitent…car il n’y a pas que les manifs pour reprendre la rue :wink:

2 « J'aime »

Sortir de l’asservissement numérique sera difficile pour nos jeunes, pour les autres il suffit d’un peu de bonne volonté et cela est du domaine du possible.