Infos Vaccins de "Comprendre"

On met ici les fiches de synthèse de “Comprendre” sur les vaccins.
Aucun droit en écriture pour le public. Seulement pour le rôle rapatriement de contenus de Comprendre.

Article_vaccin_surPeterDoshi_02fev21.pdf (85,6 Ko)

FICHE ANSM -20210305_COVID_Vaccins_Fiche-Synthese_7 (2).pdf (167,5 Ko)

Fiche-vaccin-ARN-01fev.pdf (5,6 Mo)

1 J'aime


Les_vaccins_sauveront-ils_des_vies.pdf (204,7 Ko)

retrovirus_endogenes_dans_template-2020-03-16.pdf (96,8 Ko)

Reinfo-ANSM-v5 (1).pdf (226,0 Ko)

PPT_VACCIN_MEDECINS_5.pdf (3,5 Mo)

2 J'aime


Reinfo-vaxzevria-v1.pdf (275,5 Ko)

2 J'aime


Reponse_CHU_Liege_fin_9fev21.pdf (1,7 Mo)


Reinfo-INSERM_15avr21.pdf (247,3 Ko)

Reinfo-Reponse-Letemps.pdf (267,1 Ko)

Légende

Le virus Sars-Cov-2 est représenté par un cercle (enveloppe) entouré de triangles bleus (protéine spike) il contient de l’ARN messager (serpentin orange, orange = ARN) qui lui permet, une fois rentré dans la cellule humaine, d’utiliser la machinerie cellulaire pour se reproduire. Seul, un virus ne peut pas se répliquer.

Vaccin à proteine recombinante : Le vaccin contient de la proteine spike ( petits triangles bleus, pas de virus) qui a été fabriquée en laboratoire. Le système immunitaire reconnait la proteine spike comme un intrus et fabrique des anticorps.

Vaccin à virus inactivé : Le vaccin contient du virus SARS-Cov-2 qui a été affaibli en laboratoire. Ce traitement l’empêche de se répliquer (schéma virus “vide”). Le système immunitaire reconnait le virus inactivé comme un intrus et fabrique des anticorps.

Vaccin expérimental à ARNm : En laboratoire, des portions d’ARN messager synthétiques correspondant à la séquence du virus codant pour la proteine spike (boucle orange), sont encapsulées dans des nanoparticules de lipide (capsule jaune). La nanoparticule insère dans les cellules humaines l’ARN messager de la proteine spike. Nos propres cellules se mettront à fabriquer de la proteine spike. Le devenir de ce matériel génétique inséré dans nos cellules est encore méconnu.

Vaccin expérimental à ADN modifié : Pour concevoir ce vaccin il faut : un adénovirus (de chimpanzé pour AstraZeneca, ou humain pour Johnson&Johnson ou le vaccin russe), représenté par un hexagone, qui constituera le “cheval de troie”; et il faut également de l’ADN correspondant au SARS-Cov-2. Le coronavirus étant un virus à ARN messager, il faut fabriquer l’ADN correspondant en laboratoire, en activant la réaction (transcriptase inverse) qui permet de transformer de l’ARNm en ADN. L’ADN (serpentin bleu) de l’adénovirus “hôte” est ensuite modifié (c’est donc un OGM) par l’introduction de la portion d’ADN du SARS-Cov-2 (boucle bleue) créée en laboratoire qui permet de coder la proteine spike. L’adénovirus modifié infectera les cellules humaines, il introduira dans le noyau de la cellule la partie d’ADN du SARS-Cov-2 qui sera transcrite en ARNm. Nos propres cellules se mettront à fabriquer de la proteine spike. Le devenir de ce matériel génétique inséré dans nos cellules est encore méconnu.

1 J'aime

fiche-vaccin-astra-v-validee.pdf (176,6 Ko)

1 J'aime


Effets_Indésirables_en_Europe_sur_les_Vaccins_17av21.pdf (136,4 Ko)


Reinfo-combination-V3.pdf (340,9 Ko)


Reinfo-SAGA-Ep01.pdf (171,3 Ko)

1 J'aime


Integration_ARN_genome_21mai21.pdf (93,0 Ko)

les_enfants_ne_doivent_pas_etre_vaccines_FR_21Mai.pdf (87,9 Ko)


Reinfo-vax-kids_3juin21.pdf (294,4 Ko)

1 J'aime