Du refus de naissez la tête, petite chronique societale

Du refus de baisser la tête,

De la volonté de rester libres

Du rejet de toute servitude

Les événements sanitaires qui ont boulversé notre pays ne peuvent qu’inciter les esprits réfléchis à se demander avec angoisse, en face de l’abjecte intolérance qui fait sortir de terre les énergumènes affamée de revanche et dévorés de haine, si la liberté si chèrement gagné par nos dignes et courageux aïeux ne va pas bientôt être confisquée par une nouvelle engeance totalitaire.

Cette engeance c’est cette bande de clans, politique, sanitaire, affairiste et des médias à leur solde.

Les événements qu’ils nous ont fait subir démontrent leur dangerosité, leur malfaisance qui peut que nous inspirer un profond dégoût et une volonté de révolte.

Je laisse à d’autres plus instruits que moi la critique de cette engeance totalitaire. Je ne peux me vanter d’être philosophe, économiste, ni un idéologue fanatisé. Je suis un simple observateur, je dis ce que je vois. Je veux pouvoir le dire comme le veux, quand je veux.

La nouvelle engeance voudrait nous faire taire, jusqu’où ira-t-elle….les totalitarismes n’ont jamais hésité, enfermement, coercition psychique et physique…

La nouvelle élite menace l’existence de notre société, le pullulement de ces énergumènes risque de faire nous entrer en décomposition sociétale.

Cette élite autoproclamée célèbre tous les jours et à longueur d’antenne leur foi dans la démocratie. Mais ils utilisent ce vocable avec un mépris condescendant, cherchant par là à cacher leur volonté ultime qui est de faire basculer notre pays dans la décadence par la déconstruction de notre culture et de nos traditions ancestrales.

Cette élite et l’internationale affairiste a parié pour une politique de la mondialisation à visée totalitaire.

Cette éliteet les médias à leur solde ont sacrifié la France à ce pari. Toute remise en cause de ce pari ne serait que l’expression des plus vils préjugés réactionnaires qui n’auraient que pour seule idée de discréditer les réformateurs héroïques, ces apôtres du progrès social que seraient le nouveau Jupiter et ses complices politiques, sanitaires et médiatiques.

Osons l’affirmer, aussi longtemps que la France subsistera - je veux dire, aussi longtemps que l’esprit de la France comptera dans le monde-, certaines impostures seront impossibles.

Il s’agit donc d’anéantir cet esprit - ou faute de l’anéantir - de le diffamer.

Les gens, complices des élites, insultent, diffament, menacent physiquement, vomissent de leur profonde haine tout ceux qui ne leurs ressemblent pas.

On veut jeter au rebut les citoyens français, avec « La Marseillaise » et les lois républicaines.

Nous assistons au déferlement de la haine hystérique de certains intellectuels épuisés, incapables de féconder par leurs propres moyens la moindre idée, tout juste capable de vitupérer les idées d’autrui, tout simplement parce qu’elles ne leurs appartiennent pas et qu’ils ont construit leurs pensées avec des œillères monumentales.

Leurs feintes colères, leurs vociférations, leurs gesticulations maladives pourraient nous donner de la compassion. Ils ne nous inspirent que du dégoût, et une volonté de résister à tant de mensonges, d’hypocrisies et de démagogies, avec Camus dans « l’homme révolté » je vous direz, « je me révolte donc nous sommes ».

ReinfoCovid pour plus de transparence, de vérité, pour continuer à exister comme hommes et femmes libres.

4 « J'aime »

Merci.

Oui, de tout coeur, Merci !
Je ne sais où nous mène 2022,
Mais nous y allons,

Ďroits dans nos vies,
Le miroir bien en face,
Et le Cœur en étendard !

Rien ne peut nous faire reculer
Sauf… Se perdre
Alors… Allons y !
:heart:

1 « J'aime »

Merci, c’est si vrai !