Désassistons nous! Nature Univers Humanité ...Béatrice Tracol

La nature est un équilibre vivant et délicat qui maintient la planète dans un parfait état quand l’homme, qui en fait partie, n’y apporte pas ses pollutions : Produits chimiques, nanoparticules, OGM, robotisation, plastiques, déchets, toxines… le tout enrobé de scientisme.
Les politiciens, les scientifiques, les inventeurs, les religions n’ont pas de potion magique contre ces fléaux. Nous vivons dans un monde démesuré, de plus en plus déboussolé. Folies et aliénations sont les lésions d’une civilisation en crise. Je crois que tout acte accompli sur notre planète est absurde s’il n’a pas de résonance dans l’infini.
Aujourd’hui l’Homme a fini de scier la branche sur laquelle il était assis. Ce démembrement, cette rupture violente, cette transformation n’est pas qu’environnementale elle est aussi spirituelle, car nous ne voyons plus la beauté du monde, mais seulement ce qu’il peut nous rapporter en terme de confort et de profit. Force est de constater que l’exploitation de la planète ne rapporte pas la même chose à tout le monde, mais tout le monde peut se poser cette question : Quid du bonheur quand les indicateurs clés du malheur – dépression, criminalité, suicide, maladie mentale, obésité, dépendances toxique, dégénérescence de la santé, violence – ne font qu’augmenter?