De la duperie et des dupés De la sclérose des consciences

Au fond, ai-je quelque titre sérieux à vous entretenir de l’esprit de nos compatriotes, sujet grave, mais devons nous l’abandonner à de doctrinaires politisés, et à des politicards clientélistes, certes non! Ni doctrinaire, ni professeur de doctrine, et moins encore un de ces individus à jugement court et très partisan, qui incitent à l’agonie de notre société pour un destin qui pourrait être macabre.
Tous ces prétentieux sont comme les médecins de Molière au chevet de l’agonie de leur patient, et là en particulier de l’agonie de notre société… Tous les jours leurs prétentions nous affligent, nous y sommes si habitués qu’il nous paraîtra totalement naturel de disparaître au milieu de tous ces guignols. Il ne s’agit pas là de jouer au plus malin. Il me paraît normal de dire que la menace pèse sur nous, et je ne souhaite pas mourir comme un imbécile.
La catastrophe qui s’annonce à de quoi être prise au tragique, elle va concourir à notre ruine, aucun esprit libre, aucun esprit réellement formé aux libres disciplines de l’esprit, n’accepterait d’être humilié au point de la minimiser. Cette catastrophe qui nous guette méritera beaucoup plus que le 11 novembre 1630 d’être appelée la Journée des Dupes.
Les doctrinaires, les politicards, les médecins à la Molière nous font vivre en pleine duperie, nous sommes des dupes. Depuis des décennies et notamment depuis 5 ans on profite de la naïveté des petites gens, naïveté vraiment poignante. On fait croire à ces petites gens qu’un nouveau monde, un monde moderne les attend. Cette imposture n’est que comédie pitoyable, qui prétend permettre la résolution de certains problèmes, si ce n’est de tous. Ce nouveau monde est de moins en moins capable de poser les vrais problèmes, faute de courage. Ce manque de courage se traduit par la politique de la procrastination, qui rétréci de plus en plus les capacités d’action de nos gouvernants, les acculants à l’a peu près et aux mensonges.
De fait, nous sommes accablés de mensonges car il n’est pire mensonge qu’un problème mal posé. Continuerons-nous à endosser ces chèques sans provision??
Nous sommes des dupes! Mais qu’on se le dise, il n’y a pas d’innocents parmi les dupes. Nous sommes, presque toujours, dupes et complices. On peut affirmer qu’il y a un certain principe de duperie commun au dupeur et au dupé, bref, quiconque est dupe a en lui de quoi devenir dupeur à son tour.
Les hommes se dupent les uns les autres, jusqu’à se duper eux mêmes, cette duperie de soi-même est le mobile secret de leurs mensonges réitérés, et de leur résignation.
Ainsi, diminue chaque jour le nombre des hommes de bonne foi. Jamais la bonne foi n’a été plus rare, il ne reste qu’une mauvaise foi criante qui est devenue un raidissement, un durcissement, une sclérose des consciences, c’est à dire un tarissement des sources profondes de l’âme, phénomène quasiment universel. L’épisode covidien a été le révélateur de ce tarissement dans notre pays, je l’observe avec angoisse, le raisonnable, l’acceptation de l’autre se retire de nous, nous allons en rester vides et lourds, résignés, pour notre malheur, pour notre profond malheur.
Sortirons nous de cette sclérose des consciences, sortirons-nous de cette servitude volontaire désespérante, sortirons-nous de la duperie d’Etat et des Partis.

Reinfo Covid, pour éviter les pires mensonges, pour poser les vrais problèmes, pour stimuler les consciences.

3 « J'aime »

Je crois que nous n’avons plus le choix, en réalité … Nous devons en sortir et nous en sortirons… A ce prix notre Liberté, la vraie…
Très Bonne chronique et surtout très juste.

Bonne continuation à toi @Levagre

1 « J'aime »