Courriel de l'ARS du 28 avril 2021

Ils ont vraiment de la suite dans les idées… Il fallait y penser… Il l’ont fait…
Même si je vous garantis la source on ne peut plus fiable de cette info, s’il y a des médecins ici qui peuvent confirmer avoir reçu ce mail, je suis preneuse… Ne serait-ce que pour prendre conscience de l’étendue des pouvoirs de l’ARS alors qu’aucun texte législatif, à ma connaissance, ne donne à cet organisme la moindre légitimité de faire de telles communications…

" Madame, Monsieur, Docteur,
Un échec de vaccination contre la Covid-19 est défini comme une infection symptomatique au SARS-CoV-2 (quel que soit le symptôme), confirmée biologiquement (test PCR +), survenant au moins 14 jours après l’injection de la 2ème dose de vaccin (ou après une seule injection suite à un cas de COVID-19 documenté de plus de 3 à 6 mois ou après la 1ère dose pour les vaccins ne nécessitant qu’une injection).
Ces échecs de vaccination sont attendus, car les vaccins ne sont pas efficaces à 100% (notamment vis-à-vis de certains variants).
L’échec vaccinal est un effet indésirable d’un médicament : il est donc pris en charge pour expertise par la pharmacovigilance, selon le circuit habituel.
Ces échecs doivent donc être déclarés aux centres régionaux de pharmacovigilance.
Cette déclaration doit se faire sur le portail national de signalement : https://signalement.social- sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil .
→ choisir la rubrique « Pharmacovigilance (dont vaccin contre la Covid-19) » et ne pas cocher en plus « Covid-19 » (au chapitre Maladie).
Pour pouvoir déclarer les nom et numéro de lot du 2ème vaccin injecté, il est nécessaire de cliquer sur « + Ajouter un médicament/vaccin ».
Le vaccin du laboratoire Pfizer est le « Comirnaty » ; celui d’Astrazeneca est le« Vaxzevria ».
Une déclaration doit être complétée pour chaque cas symptomatique.
Afin de vous simplifier cette déclaration pour des clusters à partir de cinq cas, vous pouvez prendre contact au préalable avec votre centre régional de pharmacovigilance qui vous adressera un tableau à compléter : CRVP Nantes XXXXX CRPV Angers XXXXX
Par ailleurs, afin que la souche de SARS-CoV-2 en cause puisse être séquencée (en plus du criblage), il convient également que vous informiez votre laboratoire d’analyses pour chaque cas d’échec vaccinal avéré.
En vous remerciant pour votre participation à cette surveillance de l’efficacité des vaccins" :thinking: