Cinéaste, catholique et résistant!

En réaction à des interprétations erronées de notre religion et sur ce que certains d’entre nous vivons au quotidien dans notre rapport à la foi chrétienne, à la méditation (les retraites spirituelles y tiennent une grande place), je vous propose ici - dans la rubrique “éveil, spiritualité, religion” - une émission de la chaîne KTO TV dans laquelle j’interviens en tant que cinéaste [ainsi qu’une autre interview pour le magazine Aleteia]. Entretiens où j’ai pu exprimer la beauté de ma découverte de Dieu mais aussi évoquer toutes les embûches auxquelles je n’ai pu échapper et les chausse-trappes qui ont surgi entre le moment de l’appel du Divin et la transformation du « cœur de pierre » en « cœur de chair ».

Non rencontrer Dieu ce n’est pas se soumettre à l’autorité et à l’esclavage d’une puissance supérieure écrasante mais c’est au contraire apercevoir, à la croisée des chemins, le visage du Serviteur souffrant, “objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu’un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n’en faisions aucun cas.”…et cela a changé le cours de mon existence…laisser entrer Dieu dans notre chair et dans notre cœur, c’est faire l’expérience personnelle, intime d’une rencontre sans fard et absolue avec la beauté du monde mais c’est aussi gravir la montagne pour connaître la miséricorde de Dieu.

Il n’est pas question de donner à voir une réalité (nous sommes libres de croire ou de ne pas croire, d’accueillir ou de ne pas accueillir la présence du Divin) mais il s’agit de porter à la connaissance de chacun, les actions de grâce du Divin. Il n’y a là aucune magie mais une rencontre avec l’indicible…indicible qu’il faut pourtant essayer de communiquer…enfermer Dieu dans la prison de notre cœur - au lieu d’éclairer la maison commune de Sa lumière - s’apparente à un acte mortifère.

Le titre choisi par la chaîne « Alain Mejias : l’ancien anar devenu fan de Marie » est mauvais, malheureusement, il était déjà imprimé sur les programmes TV lorsque j’en pris connaissance. Je garde une grande affection pour les anarchistes, j’en faisais partie et c’est avec eux que j’ai appris à défendre les faibles et les opprimés, ils n’ont jamais failli durant nos temps des luttes. Ce sont les seuls de mon époque à avoir agi sans compromission, avec autant d’acuité et de force contre les méfaits du capitalisme et de la surveillance gouvernementale. Nous n’avions alors aucun relais, les “honnêtes gens” dormaient sur leurs deux oreilles, rien de ce qui émanait du pouvoir ne venait troubler leur quiétude…on peut constater l’ampleur du désastre aujourd’hui.

Ma personne compte peu ici, d’ailleurs certaines parties de l’entretien ne me satisfont pas, j’y vois avec le recul une façon d’édifier de la part du média qui me déplaît. Pourtant, l’intérêt de tout témoignage sincère c’est de communiquer les émotions ressenties dans nos entrailles, dans notre cœur, les moments banals ou surprenants mais surtout il s’agit de raconter une vie, tout simplement ; car chaque vie est unique mais aussi plurielle.

Bon visionnage et bonne lecture pour ceux que cela intéresse.

P.-S. Je précise que je refuse le repli sur soi ; je considère que vivre notre foi en autarcie c’est l’asphyxier. Partager avec les autres confessions chrétiennes (protestantes, orthodoxes) et les différentes religions (judaïsme, islamisme, bouddhisme…) est essentiel. Je m’oppose également au schéma qui nous réduit à l’image du “petit soldat de l’église” obéissant, décérébré et incapable de discernement.

"À partir d’un certain degré d’oppression, les puissants arrivent nécessairement à se faire adorer de leurs esclaves. Car la pensée d’être absolument contraint, jouet d’un autre être, est insoutenable pour un être humain. Dès lors, si tous les moyen d’échapper à la contrainte lui sont ravis, il ne lui reste plus d’autre ressource que de se persuader que les choses même auxquelles on le contraint, il les accomplit volontairement, autrement dit, de substituer le dévouement à l’obéissance." |Simone Weil - La Pesanteur et la Grâce]

Mon credo : LIBRE EN CHRIST +

" Qu’en sera-t-il de cette entrée en Carême ?..y pénétrer en repoussant mes ténèbres à la lisière de Gethsémani, sans concéder un pouce de terrain à la vanité et à l’égotisme, pour rejoindre la figure (en me remémorant le voile de Véronique, oserais-je écrire le visage ? ) de Jésus-Christ qui va emplir notre cœur, parfois bien tourmenté dans notre quotidien difficile, et pétrir notre âme comme on le ferait du levain afin de faire croître en nous l’espérance… voilà quelques mots pour renouer prudemment le dialogue avec l’intime. Juste faire entrer en nous le Christ qui est Lumière de la lumière…sa capacité à pénétrer dans le tréfonds de nos sens et de notre corps ainsi que sa fragilité sur la croix m’émeuvent. "

[Alain M.]

1 « J'aime »

(message supprimé par son auteur)

1 « J'aime »

Monsieur @sportpassion

Quel que soit votre insistance et jusqu’à spécification contraire, avérée et explicite des @moderators ce sujet a tout à fait sa place ici : « Catégorie : Hors-Covid » rubrique « Religion, spiritualité »

Je précise que je publie suffisamment de sujets sur le thème Covid-19 au sein des rubriques dédiées sans aucun signe de prosélytisme ou d’appartenance religieuse pour pouvoir exprimer des idées d’ ‘“ordre spirituel” dans la catégorie ad hoc donc ici.

Je m’en tiendrai exclusivement à cette réponse et je n’échangerai plus sur le sujet.

3 « J'aime »

Il y a suffisamment de rubriques et sujets différents pour que chacun y trouve son compte sur ce forum. Si vous n’êtes pas sensible à la religion ou la spiritualité dans son ensemble, libre à vous de ne pas consulter cette rubrique.
Ne vous sentez pas non plus obligé d’intervenir sur tous les sujets.
Merci de laisser les autres membres de ce forum partager des témoignages ou des ressentis sans qu’ils aient systématiquement des messages peu respectueux de leurs croyances.

2 « J'aime »

Merci @Myrtille. si cela ne cesse pas, les modos/admins interviendront. soit vous restez courtois, soit vous irez voir ailleurs. bonne journée à tous

1 « J'aime »