Asservissement numérique, le refuser est la seule stratégie pour vaincre!

Sénat

FACE AUX PROCHAINES PANDÉMIES, DES PERSPECTIVES IMMENSES ET DES QUESTIONS VERTIGINEUSES

Un rôle très en deçà des possibilités réelles et à venir

Il faut bien comprendre que les données publiées à ce jour, même si elles dépassent déjà très largement la capacité de production de n’importe quelle autorité étatique, sont très en deçà des données dont disposent réellement les GAFA, en termes de volume comme de niveau de précision.

Reprenons l’exemple de la carte des « liens d’amitié » sur Facebook entre les habitants d’East Village et le reste des États-Unis. D’une part, même dans le strict cadre de la modélisation épidémiologique, de telles données sont aujourd’hui sous-exploitées : aucun modèle actuel n’est suffisamment abouti pour en faire une exploitation systématique et en temps réel et pour les croiser avec d’autres données pertinentes (par exemple les données de mobilité), afin qu’elles puissent éclairer et appuyer la décision publique (confinements locaux, etc.). Pourtant, la possibilité existe, les algorithmes se perfectionnent, et les capacités de calcul augmentent : à terme, cette perspective n’a rien d’irréaliste techniquement.

D’autre part, et surtout, les données sont ici mises à disposition des chercheurs uniquement sous forme agrégée, ce qui est suffisant pour la modélisation, mais** Facebook dispose en réalité de l’ensemble de ces données - et bien davantage encore - à une échelle individuelle, en temps réel, dans le monde entier et avec une précision de l’ordre du mètre34(*) plutôt que du code postal. Il en va de même pour les données de fréquentation des lieux et des transports collectées par Google, etc.

En recoupant ces données avec d’autres, que détiennent les mêmes entreprises, il serait donc possible de déterminer si un individu se rend au travail ou plutôt chez des amis ou de la famille, s’il exerce une profession « essentielle » lui permettant de sortir de chez lui ou non, s’il a récemment eu des conversations privées au sujet de l’organisation d’une soirée rassemblant plus de dix personnes, ou s’il a effectué des achats en vue d’une telle soirée.

http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-6737.html#toc160

3 « J'aime »

C’est le moment d’utiliser massivement du logiciel libre et des messageries décentralisées et réellement sécurisées et confidentielles ou toujours pas ?

Au pire on peut continuer avec les GAFAM et voir ce qui se passe, peut-être que si on les supplie comme il faut il vont finir par respecter notre vie privée…

5 « J'aime »

@djang penses-tu qu’il serait envisageable d’éditer sur le forum [ou ailleurs] une rubrique dédiée afin de procurer aux membres novices, ou insuffisamment informés, une « boîte à outils » adaptée (donc peut-être difficile à trouver sur les sites extérieurs) à la stratégie systémique de résistance au pass sanitaire et à l’obligation vaccinale pour s’émanciper des GAFAM et autres espions numériques ?

4 « J'aime »

Bonjour,
Je ne suis pas encore très expérimentée mais comme je viens de l’écrire sur un autre fil, j’utilise Signal pour communiquer avec un groupe local en création pour essayer de coordonner des actions.
J’ai créé une adresse email gratuite sans donner la moindre information personnelle sur tutanota.com
Je compte l’utiliser en passant par TOR et en utilisant parallèlement un VPN.
Je ne sais pas faire plus donc une telle rubrique me semblerait très intéressante !

2 « J'aime »

Bonsoir, je trouve l’idée d’Alain très à propos. Nous sommes nombreux à vouloir sortir de leur viseur sans vraiment savoir comment s’y prendre. Une boîte à outils et quelques bonnes stratégies fiables seraient effectivement bienvenues … tant que les communications ne seront pas interrompues au motif des tempêtes solaires annoncées :woozy_face:

3 « J'aime »

Bonne idée sachant que ces guides existes déjà, j’ai quelques références sur mon blog.
Il s’agirait juste de ne pas réinventer la roue, ce qui malheureusement est un peu la spécialité du logiciel libre.

2 « J'aime »

Merci @djang d’autant plus qu’effectivement il s’agit de créer une “boîte à outils” pédagogique que chaque membre motivé pourrait s’approprier sachant que l’essence même de sa mise en application est une sortie du traçage numérique et des habitudes de navigation aux effets dévastateurs pour nos libertés. Sans cela il n’y aura pas le début du commencement d’une résistance efficace.Partir des références de ton blog me semble être une excellente base :slight_smile:

cela tombe bien. Je viens de recevoir un tel portable formaté. Et au moment de le parametrer j’ai hésité. Donc il n’a pas encore de puce ni de wifi.

Bonjour,

Je suis Frédéric. C’est mon premier message je crois. Je suis un Geek de 58 ans :wink: . Je pense que la technologie doit nous servir et non pas nous asservir.

Outre le classique VPN qui évite que votre FAI sache ce que vous faites, pour échapper au mieux aux GAFAM, il y a une chose à faire c’est de compartimenter vos utilisations avec plusieurs navigateurs. Par exemple j’ai 4 navigateurs.

  1. Firefox pour mon utilisation classique avec duckduckgo comme moteur de recherche.
  2. Chrome pour les produits Google/Alphabet (google analytics, Gmail, search console, YouTube…)
  3. Microsoft Edge pour Twitter,
  4. Brave pour Facebook. Mais je vais très peu sur mon Facebook.

Si vous utilisez toujours le même navigateur, Google et Facebook (entre autres) récupèrent toutes les informations sur votre navigation internet grâce au bouton Facebook qui est présent sur la majorité des sites internet. Et Google grâce à son script Java qui permet gratuitement aux propriétaires de site de faire des statistiques de fréquentation.

Si vous n’avez pas de compte Facebook et pas de compte Google, vous êtes pisté de toutes façons mais de façon anonyme.

Si vous vous connectez à vos comptes Facebook et Gmail avec un autre navigateur que votre navigateur quotidien, les infos ne sont pas récupérées car chaque navigateur stocke les infos dans des dossiers différents.

Il suffit de mettre en page d’accueil Facebook pour le navigateur que vous utilisez pour Facebook, et votre compte Gmail pour le navigateur que vous aurez choisi pour votre compte Google. Et ainsi pour chaque navigateur. Si vous avez besoin d’aller sur une page qui ne correspond pas au navigateur prévu à cet effet, il faut faire un copier/coller de l’url. Même si la navigation est moins fluide, c’est simple comme bonjour.

Ce n’est pas parfait car j’ai un OS Windows, donc l’ennemi est implanté au cœur de mon système et là je ne peux pas faire grand chose. Ma prochaine étape sera de mettre un OS Linux sur mon PC principal.

Il ne faut pas perdre de vue non plus que les GAFAM utilisent “l’empreinte numérique”, qui est une compilation des caractéristiques techniques de votre ordinateur. Cette empreinte est quasiment unique. Le système d’exploitation que vous utilisez, sa version, la marque de votre ordinateur, le modèle d’écran, le processeur, la taille mémoire… Autant de caractéristiques combinées qui font que votre ordi est unique. C’est d’ailleurs pour cela que Google vous repère même si vous changez d’adresse IP sur votre VPN !

L’empreinte numérique c’est comme pour votre voiture. Elle est unique : la couleur, le moteur, les options, le kilométrage, les accessoires installés, les petits coups sur la carrosserie…

Vous avez aussi les proxies, mais il y a des problèmes de confort de navigation. Thor c’est hyper lent. Pour Tutanota, moi aussi j’ai une compte Tutanota, je ne l’utilise que pour les infos de dissidence. C’est bien de compartimenter. Pour ma vie “normale”, j’ai un Gmail et une adresse mail chez Free.

J’ajoute une info croustillante. J’ai bossé à la hotline de Free (Centrapel) pendant plusieurs années. Les téléconseillés avaient tous les mot de passe des comptes mail de tous les clients. Je me souviens avoir eu le secrétaire de Jean Marie LEPEN au téléphone qui avait son compte mail chez Free et j’avais donc le mot de passe du mail de Jean Marie LEPEN. Idem pour de nombreux de syndicats ou je ne sais plus quel ambassadeur de l’Unesco. Imaginez qu’il y avait au moins 600 personnes à l’époque qui avaient accès à ces informations. Monsieur et Madame Toutlemonde pouvaient lire les mails de n’importe quel personnalité politique ayant son mail chez Free. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, simplement parce les mots de passe ne sont plus visibles par les téléconseillés. Mais ils le sont toujours pour une partie des membres du personnel…

1 « J'aime »

J’ajoute que si un mot de passe vous ai renvoyé en clair dans un mail de quelconque système d’information, c’est qu’il est enregistré en clair dans la base de donnée de ce système, donc à fuir absolument. Et je recommande aussi l’utilisation d’un gestionnaire de mot de passe, libre ça va de soit en sans fonction «cloud».

Hi tout le monde.
Bien… pourriez vous m indiquer les dangers que vous redoutez ?
Je sais bien que ns sommes tous pistés de différentes manières, mais que redoutez vous le plus, à prendre toutes ces précautions ?
Je suis vraiment novice voir naïve aussi probablement…
Si vous pouviez nous prévenir d.un quelconque danger ca serait vraiment sympa *)

Redoutez vous le présent… le futur…
Quelqu’un pourrait m expliquer ?
Je vous remercie tous.

Je suggère de taper “risque” et “GAFAM” dans un moteur de recherche pour vous faire votre propre idée. Idéalement dans un moteur de recherche non-GAFAM.

Il n’y a plus rien de particulier à redouter, les projections les plus pessimistes sont déjà devenues réalités. (GAFAM qui modifient les résultats d’élections, qui font des expérience sur les cerveaux des gens, crédit social en Chine…)

En outre j’arrête pour ma part d’essayer de convaincre que nous avons un problème démocratique avec les GAFAM. Je préfère utiliser mon temps pour expliquer de donner les moyens de s’en prémunir aux personnes vraiment intéressées.

Ce qui n’empêche pas quelqu’un d’autre de (re-re-re)faire le travail d’argumentation et de persuasion.

J’utilise Kpass et vous ? https://keepass.info/

Ah oui les GAFAM sont LE problème à combattre aujourd’hui et particulièrement Amazon sur lequel il y a un risque énorme de monopolisation intégrale du commerce. Tout passe par eux.

L’autre jour un livreur voulait me déposer un colis pour un voisin. Je lui demande de qui vient le colis et il me répond “Amazon”. Je lui ai dit que si c’était Amazon la réponse était non ! Apparemment je ne suis plus le seul, car il m’a indiqué que c’était de plus en plus fréquent que les gens refusent les colis Amazon.

1 « J'aime »

Bonjour @djang

Je ne voulais pas vous vexer.
Vous priveriez la communauté de vos supers conseils ?
(Qui plus est à cause de mes questions?)

Je prends des précautions depuis fort longtemps.
Et je ne vois pas de différence entre le boycott que ns devons faire sur le net… et dans nos propres vies ( magasins…pas de carte de fidélité… pas de jeux… pas de sondage, pas de cookies… etc.)

Biensur aussi je.dois être bien pistee par le simple fait de vous écrire…
Je pensais qu il y a avait un autre danger, différent et je le pense toujours… comme suivi par les forces de l ordre… et compagnie.
Voilà c était en ce sens là ma question…
Je me doute de qlq chose et j aurais voulu savoir si vous aussi vs aviez ces mêmes doutes ?
Je.manque d infos et je vois que vous en avez…
Bon …
Merci…

Mais si jusqu’à présent on utilisait un seul navigateur, est-ce encore utile de se déconnecter de tous ses comptes et d’utiliser plusieurs navigateurs ? Ou bien c’est trop tard car les liens sont fait entre nos comptes ?

Le site est en anglais. Je ne comprends pas tout. Pouvez-vous nous expliquer à quoi sert un gestionnaire de mot de passe ? Et comment s’en servir ?

On n’a plus à créer de MDP ou bien n’a-t-on plus besoin de s’en souvenir ?

Ben par exemple on pourrait imaginer que pour obtenir un crédit il soit refuser sous prétexte que vous avez une conduite à risque en consultant tel ou tel site internet, ou en achetant ceci ou cela car ce sont des produits mauvais pour la santé, ce qui ne permet pas de contracter une assurance décès pour le crédit.

Tout le principe du traçage numérique permettra d’alimenter votre crédit social et votre crédit santé. Vous permettant d’accéder à un certain niveau d’habilitation dans différents domaines. Le passe sanitaire en est l’exemple parfait. A mon sens c’est un sorte de test grandeur nature pour ajuster différents paramètres.

Il faut comprendre aussi que les données récupérées par les GAFAM sont recoupées et permettent de savoir exactement qui fait quoi, et pense comment. Si les GAFAM vous vendent le truc sous prétexte d’un objectif bassement mercantile, en réalité il en est autrement.

Car les GAFAM ont des actionnaires, Blackrock par exemple, qui eux même ont des actionnaires. Ces gens veulent contrôler nos vies. Ils ont largement assez d’argent pour eux et leurs descendances. Leur but n’est donc pas l’argent mais le contrôle. Ils ont peur d’un retournement de situation. La masse est dangereuse et peut se retourner à tout moment contre eux avec la baisse des ressources naturelles qui pointe à l’horizon.

Ils demandent à la masse de se serrer la ceinture sous différents prétextes, mais eux continuent de polluer et de consommer de l’énergie autant qu’ils en ont besoin. La masse doit se serrer la ceinture pour que ces gens puissent continuer de vivre dans l’excès et la luxure. Ils nous vendent donc différentes catastrophes, quitte à les provoquer ou à exagérer des phénomènes naturels avec leurs médias aux ordres.

Les GAFAM sont leurs armes de guerre. Internet est un véritable outil de liberté. Mais plutôt que nous déplacer sur l’autoroute, bardée de péages, de guichets robotisés et de stations services hors de prix, nous pouvons emprunter les petites départementales, traversées par des petits villages avec des boulangeries, des primeurs, des boucheries, des petites brasseries, des fermes animées par des vrais gens. Pour connaitre ces petites départementales, pas besoin d’outils compliqués et tout reste parfaitement légal. Mais en utilisant les outils qu’ils nous fournissent (Windows, Mac OS, Chrome, Edge, Facebook, Amazon…), nous nous mettons des laisses nous mêmes car ils nous vendent la sécurité. Le même principe qu’avec les catastrophes dont je parle juste avant. Il n’y a pas de virus pour les ordi sous Linux, et on vous présente le truc comme étant frustre et pas convivial, ce qui est faux aujourd’hui.

1 « J'aime »

+100