À propos de Doctolib

La COVID-19 c’est pas la crise pour tout le monde.
Pour certains c’est même la poule aux oeufs d’ors.

2 J'aime

Merci pour cet article ! :+1:
Et le pire, c’est qu’ils ont nos données même si on n’a pas de compte Doctolib mais que le praticien les partage : quand on prend rendez-vous directement auprès de certains praticiens et que quelques minutes après on reçoit un SMS de Doctolib avec l’heure et le jour du rendez-vous, sans avoir créé de compte Doctolib, y a de quoi être, au minimum surpris, au pire très énervé :angry: :rage:

Par ailleurs, on aurait tendance à l’ignorer mais la plateforme qui est considérée comme un prestataire de service n’a aucune obligation de récolter le consentement de l’usager pour collecter ses données. Et des patients de s’étonner à la réception d’un SMS de Doctolib alors qu’ils avaient pris le rendez-vous directement auprès du médecin ou du spécialiste : " C’est normal de recevoir une confirmation de RDV médical de Doctolib par SMS alors qu’on est pas passé par le site pour prendre RDV ?"
Source : https://www.ladepeche.fr/2020/02/18/que-risquent-vos-donnees-personnelles-sur-doctolib,8740352.php

Et ça c’est légal ??? Surtout qu’on ne le sait pas à l’avance ! :angry::rage:

2 J'aime

En fait le praticien utilise Doctolib comme un carnet de rendez vous. Le SMS on peut le désactiver si on veut mais tout le carnet de rdv est centralisé c’est sûr.

Pour info la base de donnée patient appartient au praticien pas à doctolib.
On peut faire la demande de cette bdd assez facilement. Ce qui permet par exemple d’envoyer des mails à l’ensemble de nos patients…

1 J'aime

Merci de votre éclairage.

Même si on n’a pas de compte Doctolib ? Comment ?

Mais Doctolib y a necessairement accès, non ?

En tout cas, c’est toujours surprenant se recevoir un mail de Doctolib quand on n’a rien eu à faire avec eux (et qu’on n’a pas confiance en eux du tout :grin:). Après, c’est sûr que beaucoup de médecins, comme une très (très) grosse partie de la population, n’ont pas cette attention à la protection des données contre les GAFAM et consort, et que la société va dans le sens à nous inciter à les utiliser plutôt qu’à nous apprendre à s’en protéger :worried:. Donc ceux qui ne sont pas sensibilisés à ce problème et qui n’ont pas le temps ou l’envie de chercher par eux mêmes sur ce thème, ont peu de chance de ne pas se laisser séduire :worried:.

Le praticien peut supprimer le SMS. Pas l’utilisateur !

Perso je suis sur doctolib même si je me pose des questions devant leur politique d’ogre…

La ils m’appellent régulièrement pour me refourguer leur logiciel métier en ligne… Genre donnée de santé directement dans leurs serveurs…

Effectivement, j’imagine la pression que les praticiens doivent recevoir :roll_eyes:. Un peu comme les comptes Google ou Microsoft dans les entreprises :worried:. Pas évident, mais perso, je pense qu’il faut résister.

le premier objectif de doctolib est de s imposer comme l interface entre les medecins et les patients – dans un deuxieme temps ils proposeront aux medecins de les liberer de toutes taches administratives , et par ailleurs ils proposent aux patients de constituer leur dossier medical (radio, , analyses, rappels…) . Ensuite ils systematiseront le recours à la teleconsultation, la visite en personne devenant une exception - et cette teleconsultation sera ensuite remplacée par une prestation entierement digitale (sans médecin) dont une belle etude randomisée montreront qu elle est 95% superieure a la consultation classique.

C’est fort probable, mais c’est bien triste. Remplacer l’humain par des machines, c’est leur idée fixe … :worried: :cry:

Edit : Ça me fait penser aux romans de Barjavel … J’ai toujours aimé la science fiction mais en roman ou en film, pas en vrai :confused: :worried:


Source : La nuit des Temps - Barjavel